Pages

lundi 15 février 2010

FLORA M. MAYOR : La troisième Miss Symons

Traduit par Alexandra Lefebvre

J'avais commencé ce livre fin 2009, peu convaincu je l'ai mis de côté l'ayant presque fini. En tout cas ce livre ne déclenche pas chez moi un grand enthousiasme !

"Henrietta était la troisième fille et le cinquième enfant des Symons, si bien que, lorsqu'elle arriva, l'enthousiasme de ses parents pour les bébés avaient décliné." Henrietta dit Etta était l'enfant victorien type. Elle est issue d'"Une grande famille devrait tant être une communauté heureuse, or il arrive parfois qu'une des filles ou un des garçons ne soit rien d'autre qu'un enfant du milieu n'ayant sa place nulle part. Ce fut le cas d'Henrietta avant la naissance de la petite dernière." Etta avait une amie imaginaire nommé Amy à qui elle pouvait confier un secret car dans la vie réelle, elle n'a aucune amie. Elle attend "Le Prince charmant tant attendu ne venait pas." Les rapports avec sa mère ne sont pas simples n'ont plu. "Mrs Symons n'était pas non plus très attachée à ses filles ; elle préférait nettement ses fils et sans doute aurait-elle été plus heureuse sans filles." Etta resta célibataire toute sa vie à une époque la grande majorité des filles de son milieu se mariaient de bonne heure. Il ne faut pas être trop intelligente" Un excès d'intelligence était malheureux chez une jeune fille."Au décès de sa mère Henrietta prendra sa place et devra s'occuper de la gestion des domestiques, puis son père se remarie. " Mrs Waters, une veuve installée depuis peu dans le quartier, était venue plusieurs fois à la maison et les avait reçus à son tour, mais qu'elle pût être autre chose qu'une simple relation de voisinage ne lui avait jamais effleuré l'esprit." Dur comme situation pour Henrietta, voir violent son père avait soixante-cinq ans et elle Mrs Waters quarante sept ans. Henrietta cherche sa place dans la société dont elle est issus, elle va voir le monde voyager et combler un manque affectif, elle fait du bénévolat envers les plus démunis. Henrietta n'est pas une personne très sympathique assez aigrie. La vie est dure pour les femmes où la seule issue et obligation de se marier d'avoir des enfants et rien d'autres, prisonnière de leur condition. En un mot, sa vie sera un échec.

Tous les thèmes abordés dans ce livre sont intéressants mais alors je n'ai pas du tout été sensible à ce livre. Je l'ai trouvé ennuyeux. Le style est d'une platitude à mon gout il manque de relief , aucune émotions se dégagent de ce roman. Pour moi de ce roman il en restera pas grand chose c'est bien dommage ! J'aurai aimé le défendre et l'aimer ce roman ! En lisant les commentaires chez Keisha, Lily fait référence à Laura Willows (que Sylire vient de lire) livre que j'avais adoré mais exact il y a un rapprochement entre les deux livres, je dirai pourquoi pas , mais le traitement, le style est totalement opposé et différent.

Ps : Personnellement j'adore la photo de couverture très british mais qui ne résume pas selon moi ce roman.

Lu et apprécié par Lou, Titine, Keisha ,Cathulu, Amanda, Aifelle,voir l'excellent billet Le Livraire

5 commentaires:

Alicia a dit…

Je l'avais lu l'année dernière, et je n'avais pas non plus vraiment accroché, d'ailleurs depuis, je l'ai oublié! :S

Titine a dit…

Tu connais mon avis sur ce livre, j'ai beaucoup aimé ! Mais effectivement il y a des livres qui nous semblent destinés mais qui au final ne prennent pas.

Joelle a dit…

L'époque décrite me plait énormément alors je le note quand même ... j'y trouverai peut-être mon compte malgré tout !

Theoma a dit…

Je l'ai noté mais c'est le second avis négatif que je lis... A voir !

Malice a dit…

@ Alicia : Oui cela ne m'étonne guère
@ Titine : Exact
@Joelle : oui tu peux noté pourquoi pas à l'occasion ;-)
@ Theoma : Ah !!! Deuxième avis négatif ! Alors ;-)