Pages

lundi 18 janvier 2010

GABRIELLE ROY : La rivière sans repos




Dans l'admirable biographie de François Ricard, Une Vie, Gabrielle Roy a répondu à l'invitation d'un géologue pour découvrir le Grand Nord québécois, en Ungava. Durant une semaine, elle va observer les gens, prendre des notes en vue d'un roman futur qui sera :"La rivière sans repos".


L'histoire est celle d'Elsa, fille d'Archibald et de Winnie Kumachuk. Nous sommes chez les Inuits dans le grand nord à Fort- Chimo. C'est à cause de cette soirée passée au cinéma, que tout à commencé " Peur ! La seule idée que dans son pays sous le ciel qui l'avait toujours vue passer, une fille esquimaude pût se sentir menacée, les aurait fait rire, il n'y avait pas longtemps. À présent, avec toutes ces recommandations du pasteur et du prête de ne jamais se trouver seules sur la route à une heure avancée, de ne pas s'attarder en revenant du village ; avec ces histoires d'enlèvement, au cinéma, il arrivait qu'une sorte d'énervement se glissât parfois pour un moment dans leur âme placide."

Elsa est maman d'un petit garçon aux mèches blondes, un petit ange, Jimmy "- Regarde-le tout de même, ce beau petit garçon ! Le thème de l'identité tient sa place ici tout entièrement. Le rapport mère enfant est présent. "- D'où tu viens mon enfant, je ne sais trop ; où tu vas non plus. Par ailleurs, je crois savoir pourquoi Dieu t'as mis parmi nous." Jimmy en grandissant veut fuir, et sa mère deviendra à son tour comme sa mère une vieille Esquimaude. Ce peuple inuit doit faire face au progrès qui bouleverse les traditions.

Un très beau roman émouvant, une écriture fine,toute en sensibilité comme toujours chez Gabrielle Roy. Un roman différent dans le style l'écriture par rapport à ceux que j'avais lu auparavant. Mais une grande tendresse pour ces personnages . Dans ce roman, Gabrielle Roy décrit merveilleusement bien le paysage, l'immensité de la toundra, ce pays blanc, son silence, le poids de la solitude.

J'aime beaucoup tout comme Suzanne ;-)


7 commentaires:

Cryssilda a dit…

J'adore tout simplement ce roman! Je l'ai lu il y a quelques années et je garde des images mémorables ds paysages. Ah! Tu me donnes envie de le relire! A demain alors :) bises

Dominique a dit…

Je ne connais que "la petite poule d'eau" et j'ai envie de faire mieux connaissance avec cette écrivain
ses livres sont mal distribués en france et certains indisponibles, mais amazon les propose je vais me laisser tenter

Mango a dit…

Taguée!

L'or des chambres.over-blog.com a dit…

Je ne connais pas cet auteur... Cela m'a l'air très tentant... C'est drôle je suis toujours attirée par ces pays du Nord....

Suzanne a dit…

Un inoubliable moment de lecture. merci de ce très beau billet dame Malice.

sylire a dit…

J'aime beaucoup aussi ce que j'ai lu de Gabrielle Roy. Et il m'en reste un dans ma PAL, chouette. J'en lirai certainement d'autres par la suite.

Malice a dit…

@ Cryssilda : Oh ! Oui c'est un très beau roman de Gabrielle Roy.
@ Dominique : Oui la petite poule d'eau lu très sympa comme roman d'elle . C'est exact ses livres sont très mal distribués c'est dommage ;-)
@ Mango : Je deviens anti-tag !
@ L'or des chambres : oui le dépaysement.
@ Merci dame Suzanne !
@ Sylire : Ah ! Oui Gabrielle Roy une plume divine j'ai lu sa biographie par son ami François Ricard (billet pas encore en ligne). J'ai pas fini de la lire ;-) C'est trop bien comme dise les enfants :)