Pages

lundi 31 août 2009

YANICK LAHENS : Dans la maison du père

"L'homme vêtu de blanc est mon père. La femme à l'écharpe de soi, c'est ma mère, le garçon de vingt- deux ans, mon oncle, le jeune frère de mon père. La vieille femme, c'est Man Bo notre servante depuis toujours."Roman d'apprentissage dans les années 40 à Haïti
Alice Bienaimé, est issue d'une grande famille bourgeoise d'Haïti. La danse , la chaleur du pays, la violence des hommes voilà ces trois éléments constituent l'ambiance, le climat de ce roman à l'image du pays. Alice reçoit une éducation de jeune fille de bonne famille. Elle apprend, elle fait connaissance de la culture populaire par sa bonne et son oncle. Elle suit péripéties des journées chaudes révolutionnaires de 1945-46. La danse sa pratique tient de la lutte de classe en Haïti.

"La danse fut très vite ma façon à moi de taquiner la vie, de jeter des lueurs jusque dans ses recoins les plus obscurs et de parler très fort à Dieu."
Un très beau livre, une histoire forte servit par une écriture très fluide, très agréable à lire, elle glisse, un grand plaisir ! à découvrir la littérature haïtienne est très attachante, c'est une littérature a ne pas ignorer cela serait tellement dommage !

3 commentaires:

Stephie a dit…

Je ne connais pas encore la littérature haïtienne, je note donc ce titre.

betty a dit…

Je ne connais pas non plus la littérature haïtienne mais cette histoire me plait. Un roman d'apprentissage historique, Hop, je note!

Malice a dit…

Stephie, et Betty : Oui cela ne m'étonne pas ;-)
La littérature haïtienne est à l'honneur dans le cadre de la rentrée littéraire avec Lionel Trouillot et Dany Laferrière.