Pages

jeudi 20 août 2009

TECIA WERBOWSKI : Prague



Traduit par Elisabeth Van Wilder

En 1957, Sacha Bell est anglais , d'origines russes via sa mère et il a vingt-six ans. il décide de s'installer à Prague. Où, il est lecteur d'anglais à l'université Charles. Il s'intéresse de très près à la politique du pays, de son destin , du régime en place la désillusion et la perte de certains espoirs,cela n'empêche pas d'effectuer quelques séjours en Angleterre. Il se lie avec Mary Stearns est une femme américaine, communiste, un beau personnage séduisant, elle lie une belle complicité avec Sacha. "En fait , il devait reconnaître qu'il était sous le charme de Mary Stearns. Cette femme de vingt-trois ans son aînée qui aurait pu être sa mère, mais il n'avait rien d'un Œdipe. Leurs relations se développaient calmement."
En 1968, Il va vivre le fameux Printemps Prague, référence évoqué chez Milan Kundera dans"L'insoutenable légèreté de l'être". "Quand il avait vu les tanks soviétiques foncer de l'avant, écraser (pas du tout facilement) la résistance de courageux Hongrois prêts à se battre jusqu'à la mort, son cœur s'était serré."
Il aussi une période historique moins connu la "Révolution de velours".
"Un moment historique. La " Révolution de velours". À côté de lui, il y avait Petr, et aux alentours, bien des visages amis. Pour tous, c'était sans doute de grands moments , chargés d'émotion, des instants inoubliables."
La musique tient une grande place dans ce court roman mais brièvement.
Ce roman est intéressant pour son cadre historique et oh combien l'importance du communiste donne une ambiance étrange faire attention à ce que l'on dit, ce que l'on fait ! C'est un livre court, concis, alors qu'il s'étale sur un temps assez long de 1957 à 1991. La fin, la chute est assez étrange qui ressemble à celle des nouvelles.
Ambiance m'a fait penser au film allemand " À la vie des autres". Ce livre m'a demandé une certaine concentration, je n'ai pas été enthousiasmé mais c'est très intéressant tout de même. Le style est très différent de ce que j'ai lu de cette auteure voir ici.



Tecia Werbowski auteur d'origine polonaise a une grande affection pour cette ville Prague. On le voit très bien dans ce court roman mais aussi dans un autre roman qui est un hymne à cette ville et à ses auteurs avec


Rêveries pragoises

Traduit par Elisabeth Van Wilder

Prague est une ville mystérieuse, très littéraire, prestigieuse. La narratrice décide de passer un jour une petite annonce :
"Guide pragoise, historienne de l'art connaissant plusieurs langues, écrivaine, conduira un petit groupe "sélect" dans divers coins de Tchéquie."
À la suite de sa petite annonce, le téléphone sonne, elle reçoit un appel d'Alma Malher. Elle souhaite visiter la ville de naissance du grand Gustav Malher qui fut son mari. Puis, elle rentre en contact avec Lou Andréas Salomé, Nina Berberova et Irène Nemirosky. Ces dames dont les personnalités sont fortes voir opposé vont passer un moment ensemble, elles feront connaissances, et elles se confient aussi. C'est un magnifique rêve que fait là, la narratrice car il est doux et brumeux.
Un très jolie roman, une lecture fort agréable
Ce court roman, encore, est une petite merveille et l'on retrouve le ton, la plume de Teci Werbowski de son l'Oblomova qui n'est pas la même que pour Ich bin Prager

Le point commun des deux livres : l'histoire avec un grand H, les chats, l'être humain, Prague, et bien sûr l'amour des livres.

5 commentaires:

Leiloona a dit…

Le second m'intéresse énormément : j'adore Prague ! :))

Nanne a dit…

J'avais adoré "Le mur entre nous" de cette romancière. Je voulais continuer à la découvrir, mais je n'ai pas eu le temps ! Ton article me rappelle ma volonté par ces deux romans présentés et par les précédents que tu avais chroniqué ...

Dominique a dit…

Auteure inconnue pour moi, et le deuxième titre m'attire de par la ville et les invités "littéraires" et puis la découverte d'un nouvel auteur c'est toujours excitant

Malice a dit…

@ Leiloona : Quelle chance ! de connaître Prague ;-) En effet le deuxième est vraiment très attachant :)
@ Nanne : oui Tecia Werbowski un auteure à découvrir, une très jolie plume.

@ Dominique : je te dirais la même chose qu'à Leiloona et Nanne.

chiffonette a dit…

J'ai adoré visiter cette ville! Une occasion de la retrouver!