Pages

mardi 10 février 2009

ELIZABETH TAYLOR : ANGEL

Traduction Tina Jolas

Angel Deverell, jeune écrivaine anglaise d'origine modeste, connaît une ascension fulgurante et réalise ainsi le rêve de toute jeune fille : succès, gloire et amour. Elle devient célèbre dans l’Angleterre du début du XXème siècle, ses romans populaires, romantique à l'eau de rose, sont des énormes succès à ses début.
Angel est une personne prétentieuse, orgueilleuse insupportable mais elle est toujours passionnée. C'est un personnage ambigu pas aimable du tout. Elle est toujours une boule d’énergie en marche qui use de son pouvoir à tout régenter, qu’il s’agisse de la décoration dans sa propriété ou des moindres gestes de son mari. Elle a soif de reconnaissance et d'indépendance.
Paradie House est une maison de conte de fée et plus particulièrement celui de la Belle au Bois dormant (voir mon billet sur la Belle au Bois dormant justement). Une demeure de conte encore plus quand elle est sous la neige. C'est la maison de ses rêves qu'elle a pu s'offrir grâce à sa célébrité.
Elle rencontre l'amour passion avec Esmé peintre, le frère de Nora, la propre secrétaire privée et véritable bras droit d'Angel. Esmé incarne surtout l'artiste maudit.
Mais à force de folie, de grandeur et de décadence, habitué au succès, Angel connaîtra le déclin surtout après la guerre de 14. Esmé reviendra brisé, et les livres d'Angel ne se vendent plus c'est le déclin. Elle sombre de plus en plus...
Un roman intéressant sur la création sur l'écriture, surtout comme Angel donne sa vie à l'écriture. "Angel est né de la rencontre mentale entre Elizabeth Taylor et Marie Corelli, oubliée de nos jours, mais la plus célèbre Anglaise de son époque après son admiratrice, la reine Victoria ; auteur des plus grands best-sellers mondiaux pendant trente ans," dit Diane de Margerie dans la préface
Mais j'ai trouvé ce roman un peu long vers la fin. Le film vu très kitsh mais dans son ensemble assez fidèle au livre.

8 commentaires:

Cécile a dit…

Ce roman a été mon 1er d'Elizabeth Taylor et j'ai continué depuis. J'aime beaucoup ce que j'ai lu d'elle pour l'instant.

Lilly a dit…

J'ai adoré ce livre pour ma part, totalement ! Le film me tente beaucoup, surtout que Romola Garaï est une actrice que j'adore, mais je ne l'ai toujours pas vu...

Aifelle a dit…

J'ai lu plusieurs Elisabeth Taylor avec plaisir, mais pas celui-ci et je n'ai pas vu le film non plus. Je le ferai sûrement un jour.

lily a dit…

J'ai vu le film il y a quelques mois et j'avais vraiment bien aimé (mais c'est un peu dommage j'aurais dû lire le livre avant...)

antigone a dit…

J'ai vu le film en DVD il y a quelques temps déjà...j'avais plutôt aimé mais le sentiment d'avoir vu aussi du grand n'importe quoi, le côté kitsch sans doute !!

Malice a dit…

@ Cécile merci de ton commentaire peut-être que je relirai Elisabeth Taylor je ne sais pas !
@ Lilly : J'ai bien aimé le livre car il se lit bien, j'ai été happé par ma lecture. Concernant l'actrice du film de Fr. Ozon je ne l'avais vu dans aucun film auparavant !
@ Aifelle pour ma part je trouve que c'est tout simplement une curiosité !
@ lily : oui disons que c'est bien de comparer les deux mais cela n'est pas obligatoire non plus ;-)
@ Antigone : J'ai rajouté en lien,
le film a des défauts certes, c'est vrais pour le grand n'importe quoi mais quand je dis que le film est kitsch ce n'est pas dans un sens négatif mais plutôt positif.On adhère ou pas le film se laisse bien voir tout de même !

Karine a dit…

Malgré les longueurs, il me tente énormément, ce livre!!! Ca semble tout à fait le genre d'histoire qui peut m'emporter!

Schlabaya a dit…

J'espère que le film n'est pas de la même eau que "8 femmes" en tout cas !
Superbe roman, qui me donne envie d'en lire d'autres de cet auteur.