Pages

samedi 6 décembre 2008

HENRY JAMES : Une vie à Londres

Traduction par Jean Pavans

- Vous pouvez croire ce que vous voulez ; mais j'aimerai que vous montriez un peu moins vos sentiments dans vos yeux. On dirait ceux d'une pauvre veuve avec quinze enfants. Quand j'étais jeune, je m'arrangeais pour avoir l'air heureuse en tout circonstance ; et je suis sûre que j'en avais l'air."

L'importance chez les anglais de l'apparence surtout en société ne jamais se plaindre surtout pas "Never explain, never complain" c'est bien connu ! Confrontation entre une Amérique pure et innocente et une Europe raffinée fascinante mais dépravée.
Laura Wing est une jeune américaine, elle est recueillie par sa soeur aînée Selina, mariée à un riche gentleman londonien, Lionel Berrington. Selina a tout pour être heureuse: un mari, deux enfants, une magnifique maison, une vie bien remplie etc ... Tout oppose ces deux femmes , Laura est sérieuse alors que Sélina est libertine.
Laura décèle des failles dans ce bonheur idyllique. Laura et Lionel Berrington sont rarement ensemble. Ils mènent leur vie chacun de leur côté, ils sont indépendant l'un de l'autre . Laura découvre que Selina a une liaison avec un autre homme. Et je vous laisse découvrir la suite ...
Deux passages clés de ce roman, la visite dans le musée situé dans une partie éloignée de Londres, qu'effectue Laura en compagnie d' un jeune américain en visite en Angleterre. Et le passage à l'opéra, on se montre le théâtre est à la fois sur la scène et dans la salle. Donc, la structure de ce court roman ma fait penser à une pièce de théâtre et en particulier à Marivaux. Henri James est le peintre d'une société où des scandales. Il a vécu à Londres à partir de 1878.

Livre lu par Lou

Ce n'est pas le premier livre lu de cet auteur auparavant j'ai lu Tour d'écrou et les Ambassadeurs bien avant la création de mon blog.

9 commentaires:

Praline a dit…

C'est terrible, j'ai envie de tout lire chez lui.

Karine :) a dit…

Je ne savais pas qu'il était dans cette édition! Je suis drôlement tentée, maintenant!!!

Katell a dit…

A noter d'autant que le prix modique de la collection est attractif!! Je n'ai lu que "Washington square" qui m'avait emballée!

sylire a dit…

Voilà un auteur dont j'ai souvent entendu parler sans jamais le lire. Un jour...

Cléanthe a dit…

C'est un investissement bien sûr, mais à moins de lire James dans le texte, il faut absolument se procurer l'édition des nouvelles complètes dans la Pléiade (ou trouver une bibliothèque qui les possède). Pourquoi pas en glisser un mot au père Noël? Je pense en tout cas, personnellement que c'est avec ces deux beaux volumes que je commencerai l'année.

dominique-jeanne@neuf.fr a dit…

Le Tour d'écrou et l'Elève sont aussi
disponibles en Folio à deux euros

Malice a dit…

@ Praline : Oui Henri James un auteur à lire, à découvrir ! C'est sûr !
@Karine :) Oui ce livre existe en Librio
@ Katell : Washington square je ne connais pas !
@ Sylire un auteur anglo-saxon à découvrir un classique
@ Cléanthe : Oui la Pléïade c'est bien mais ce n'est pas trop mon truc ! à la limite je préfère les collections Bouquin, Pochothèque voir Quarto.
@ Merci Dominique-Jeanne !

Nanne a dit…

C'est un petit livre que je vais me charger de trouver très vite pour le dévorer, Alice. Depuis ma lecture de "Washington Square" je suis tombée sous le charme du style de Henry James ...

Joelle a dit…

J'ai adoré "Le tour d'écrou" quand j'étais jeune ! Et puis, j'aime toujours quand deux cultures se rencontrent, que ce soit maintenant ou dans le passé :) C'est noté !