Pages

lundi 1 décembre 2008

CHARLES DICKENS : Les Grandes Espérances

Traduit par Charles Bernard-Derosne

Ce livre je ne sais pas si je l'ai lu étant enfant . Car il était dans ma bibliothèque en bibliothèque verte. Je crois que c'est je ne sais pas pourquoi c'est les premières lignes qui m'avaient empêchées ma lecture. Peut-être le côté sombre !
Bref , donc à l'âge adulte j'ai acheté ce magnifique roman en édition Folio. Car c'est marqué sur la couverture édition de Sylvère Monod qui est parait-il la spécialiste de Dickens. Très bonne édition pour la préface et le dossier.
Et bien ! j'ai préféré lire ce roman de Dickens dans la version bibliothèque verte de mon enfance accompagnée de très belles illustrations à la plume datant de 1975 . La raison la suivante j'ai trouvé la traduction plus fluide et plus digeste aussi, cela est peut-être une impression mais bon.
Voilà l'introduction, maintenant ce roman et bien c'est un très Grand Roman, c'est réellement un chef d'œuvre. Un livre coup de cœur, je ne regrette absolument pas ma lecture.
" Je commençai à croire qu'il avait encore de plus grandes espérances que les miennes".
Pip, un jeune orphelin élevé par sa soeur à la dur. Il sera forgeron comme Jo, le mari de sa soeur. Pip tient uen grande complicité avec Jo. Son avenir va être transformé par deux rencontres : celle d'un forçat évadé qui le menace, Pip donnera ce qu'il lui a demandé, et celle de Miss Havisham, personnage incontournable des Grandes Espérance. "J'avais entendu parler de Miss Havisham. Qui n'avait pas entendu parler de Miss Havisham à plusieurs milles à la ronde comme une dame immensément riche et morose, habitant une vaste maison, à l'aspect terrible, fortifiée contre les voleurs, et qui vivait d'une manière fort retirée ?"
Pip est amoureux d'Estelle " Cette fille est dure, hautaine et capricieuse au dernier point ; elle a été élevée par Miss Havisham pour exercer sa vengeance sur tout le sexe masculin" .Le temps passe et le voilà à la tête d'une immense fortune, grâce à un bienfaiteur. Et c'est le départ pour Londres pour parfaire son éducation et vivre une vie de gentilhomme
Beaucoup de précision dans les descriptions, à la lecture des Grandes Espérances nous pensons à l'univers de Victor Hugo. Les personnages sont inoubliables. En particulier Miss Havisham, une grande excentrique, à la fois mi-fée et mi-sorcière. C'est une vieille fille sans âge, elle vit en robe de mariée, dans l'obscurité et elle poursuit avec obstination sa vengeance par personne interposée contre l'espèce masculine qui la trahi au début de sa vie d'adulte. Dans ce roman, elle fait partie des personnages que je préfère avec l'attachant Pip que l'on suit de l'enfance jusqu'à l'âge adulte. Dans les personnages masculin, le força Abel Magwitch joue un rôle essentiel dans la construction du roman. Un des passages clés du roman est celui du fameux dîner de Noël chez Gargery durant l'enfance de Pip , l'arrivée des soldats en quête de forçats évadés.
C'est l'avant dernière œuvre achevée de Dickens, lire ce roman c'est lire l'histoire d'une éducation. Mais je suis entièrement d'accord avec Lilly (concernant un billet qui n'est pas à la hauteur du livre), livre tellement riche et dense qu'il est à relire et je pense être passé à côté de certaines subtilités, mais c'est en général la marque de tous les grands classiques me semble-il ?

Livre lu par Lilly, voir aussi chez Lily et Holly

7 commentaires:

Lilly a dit…

Aaah ! Moi aussi je l'ai beaucoup aimé cette Miss Havisham !
Elle apparaît d'ailleurs dans Délivrez-moi ! de Fforde, et c'était très sympa.

Isil a dit…

Je suis une très grande fan de Dickens alors évidemment, j'ai adoré "De grandes espérances", même si ce n'est pas mon préféré. C'est vrai que les personnages de Dickens sont souvent inoubliables et Miss Havisham en fait partie. Je l'ai lu en anglais mais je pense le relire dans la version Pléiade (la même traduction que Folio car j'aime les traductions de Sylvère Monod) mais je serais curieuse de découvrir cette version Bibliothèque verte. Est-ce une version abrégée?

Pimpi a dit…

J'ai très envie de le lire depuis que j'ai lu Le Puits des histoires perdues de Jasper Fforde...

Joelle a dit…

J'adore Dickens mais je préfère en général le lire en VO, même si je l'ai lu aussi en français :) Bleak House m'attend dans ma PAL ! Mais c'est vrai que je n'ai commencé à l'apprécier que vers mes 12 ans !

Malice a dit…

@ Lilly : Un jour peut-être je lirai Délivrez-moi ! de Fforde, merci du conseil.
@ Isil : Zut ! en effet, j'ai lu les Grandes Espérances dans une version abrégée ! Curieusement ce n'est marqué nulle part ;-). Mais bon c'est tout de même une excellente intro à Dickens.
@ Pimpi : Ah ! je pense que c'est un incontournable comme on dit ;-)
@ Joelle : Je compte poursuivre ma lecture de Dickens.

Karine :) a dit…

C'est un livre que j'ai tellement aimé!! Juste le nom me ramène toutes sortes de souvenirs!!! Miss Havisham est définitivement tout un personnage!

maggie a dit…

Je l'ai acheté cette année : il ne me reste plus qu'à le lire.