Pages

mercredi 20 août 2008

EDITH WHARTON : XINGU


Traduit par Claudine Lesage


Voilà, je découvre l'univers d'Edith Wharton par cette nouvelle remplit d'humour publiée en 1916. Le style et le ton ne bougent pas et cela n'est absolument pas démodé, c'est très bien vu et c'est excellent plein de justesse. Xingu est le livre qu'il faut lire surtout quand on tient un blog. Il est question d'un salon, club mondain très fermé : le Lunch Club, au début du XXe siècle, des femmes bourgeoises réunissent pour parler de littérature, et avant tout de Culture. Et je trouve que tout est dit dès l'entrée de la nouvelle : "Mrs Ballinger était une de ces dames qui traquent la Culture en groupe et considèrent toute rencontre fortuite comme dangereuse. Voilà pourquoi elle avait fondé une association, le Lunch Club, composée d'elle-même et de plusieurs indomptables chasseresses de l'érudition."
Puis, arrive une femme, une écrivaine Osric Dane, qu'elles reçoivent évidement elles toutes lues son livre, elles idolâtrent celle auteure qu'il faut avoir lue. Ce qui en soit est ridicule, mais dans ce cercle de femmes snobs, Mrs Ruby est regardé de haut car elle dit avec sincérité qu'elle n'a rien lu de l'auteure invitée, mais que le dernier ouvrage d'elle " Ailes de la mort". Elle se démarque des autres, elle revient d'un pays exotique au Brésil. Puis, elle lance Xingu, et là tous les regards se retournent vers elle, Osric Dane est intriguée par Mrs Ruby et le Xingu. La chute du deuxième chapitre est excellente. Les autres dames du club très snobs sont épatées car elles ne connaissent pas le Xingu, elles qui soient disant sont si érudites, elles feront des recherchent dans une encyclopédie. Ces femmes sont détestables, orgueilleuses , cruelles en un mot puantes.

Beaucoup d'humour, j'ai eu de la sympathie pour Mrs Ruby, je me sens assez proche d'elle. Je trouve cela stupide quand tout le monde tient le même avis sur un livre ou un film. Une bonne introduction me semble t-il pour découvrir Édith Wharton.

Enregistrer un commentaire