Pages

vendredi 20 juillet 2007

TREMBLAY MICHEL : Plateau -Mont -Royal T3/T4/T5


La duchesse et le Roturier

Tome 1 et 2 ici


Histoire de ce troisième volet des chroniques du Plateau -Mont -Royal en 1947, est centré sur Edouard, le fils préféré de Victoire. Il a un double vie marchand de chaussure le jour et travesti la nuit
Une grande partie du livre ce passe dans le milieu des travestis, des théâtreux et il est la duchesse qui donne le titre au livre. Edouard a plus envie que jamais d'effectuer un séjour en France de voir Paris s'est son rêve et il va pouvoir le réaliser.
Sa belle sœur est sa confidente elle le comprend.
Ce volume je l'ai moyennement aimé, j'ai moins accroché mais cela n'empêche pas qu'il y a des passages d'anthologie la sortie pour voir Tino Rossi c'est un grand moment.
Le passage de la préparation de Noël avec le sapin c'est un passage très beau inoubliable.
J'ai jamais voulu lire des livre qui se passent icitte parce que j'veux pas retrouver là-dedans des problèmes que j'ai déjà pis j'veux oublier parce que j'les comprends trop pis que j'ai pas besoin de parsonne pour me les expliquer !"" Même si tout le monde dit que c't'un chef-d'œuvre ?"... "C'est niaiseux, hein ? Mais de savoir que cela se passe à Saint-Henri, que les personnages nous ressemblent pis que leurs problèmes sont comme les nôtres, ça m'empêche d'avoir envie de le lire" Ce passage est un dialogue entre Gabriel (le mari de la Grosse femme d'à côté) et sa femme. Elle fait référence du livre de Gabrielle Roy "Le bonheur d'occasion".
Livre culte oui pour Michel Tremblay voir Ange avec des ailes , puis Marie Laberge évoque le quartier Saint-Henri dans Gabrielle.


Les Nouvelles d'Edouard

Dans ce volume il y a deux partie.
Dans la première partie nous somme dans le monde de la nuit des travestis, pour ma part j'ai trouvé long et ennuyeux j'ai préféré mille fois sauté ce passage et aller directement à la deuxième partie et connaître les aventures d'Edouard en direction de Paris.
Et c'est une fois le livre finit que je suis retournée à la première partie.
Dans le 1er Tome Edouard évoque à la grosse femme d'à côté l'envie d'aller à Paris, et de tout noter dans un carnet. Il arrive à Paris après un long voyage en paquebot en 1947 juste après guerre. Michel Tremblay a du bien ce documenté car il nous décrit avec beaucoup de justesse un Paris que nous ne connaissons pas. Un Paris qui se reconstruit après la guerre, une époque où les toilettes sont sur le palier, pas de frigo, en mot une description de toute une époque.
Evidemement Edouard est sous le choc et n'arrête pas de faire la comparaison entre le Québec et la France et plus exactement en ce qui concerne les us et les coutumes. Donc il est surpris et déçu à la fois car le Paris qu'il visite ne ressemble pas à celui des films qu'il a aimé enfin pas exactement.
Il ne restera pas longtemps en Europe, il a le mal du pays .
Un conseil aller directement à la deuxième partie et une fois le livre finit revenir en arrière pour comprendre de ce qu'il en retourne. J'ai beaucoup aimé les impression d'Edouard quand il arrive à Paris.
"À la crémerie , ça sentait tellement fort que j'ai passé tout droit. Pourtant, il me faut mon verre de lait tous les jour et mon bout de fromage avant de me coucher ... J'ose même pas me demander si y connaissent le cheddar. Et je me vois mal entrer dans ce magasin-là qui sent le vieux lait caillé qu'on a oublié toute une nuit du mois de juillet sur la table de la cuisine ..."


Le premier quartier de la lune

Là je dis chef-d'œuvre tellement c'est beau, c'est d'une grande poésie c'est magnifique.
J'ai lu l'année dernière à la même époque et j'en garde un souvenir éblouissant.
Le personnage central s'est se pauvre Marcel. Il vit dans un monde imaginaire avec son chat Duplessis. C'est triste ... mon dieu que c'est beau ... bien écrit...
Et dans ce tome est présent le fils de la femme d'à côté est enceinte.


Voilà concernant les Chroniques du Plateau-Mont-Royal il faut les lire dans l'ordre, vraiment si on veut bien comprendre. Car on le retrouve à chaque fois les mêmes personnages, la famille.
Ma première impression quand je me suis plongée dans les chroniques, est la suivante on dirait du Zola.
Cela faisait longtemps que je n'avais pas de livres aussi riche dans la description des personnages et en émotions. C'est plaisant, je ne suis pas la seul à avoir une grande admiration pour l'écriture de Michel Tremblay.

Dans les accros de Tremblay il y a ... mais vous l'aurez deviné Cuné, mais aussi Chimère, Amandine

Toute l'authenticité des personnages il la doit à ses proches à sa mère à entre autre. Pour cela lire les récit
Bonbons Assorties et Ange avec des ailes ... Puis c'est écrit en joual, langue québécoise savoureuse, haute en couleur.

Il me reste à lire Un objet de beauté... et aussi à relire le 1er livre la grosse femme d'à côté est enceinte qui est la bible des Chroniques... (puisque dans cet ouvrage présentation de tous les personnages que l'on découvre petit à petit dans les autres volumes). Mais je pense que relire les Chroniques quand on connaît bien l'œuvre de Michel Tremblay doit être agréable car c'est d'une grande richesse littéraire.

La trilogie des cahiers ici







2 commentaires:

pom' a dit…

je ne sais pas par quel titre commencer pour decouvrir ,cet auteur, "la femme d'à cote est enceinte" me tente bien,tu me conseille lequel?

Malice a dit…

@Bonjour Pom et bien s'est un très bon choix "la femme d'à côté ..." est le 1er livre des chroniques.
C'est lui qui faut lire en 1er ;-)))