Pages

vendredi 9 mars 2007

MARGUERITE DURAS : La douleur

coeur_0222070387046C'est un recueil de six récits, Duras la publié plus de quarante ans arès les faits en 1985 chez P.O.L

Elle le dédie à Nicolas Regnier et Frederic Antelme fils et petit fils de Robert Antelme.
Le texte qui porte le titre de la douleur, est un très grand texte. Il ma bouleversé, tellement c'est très bien écrit c'est remarquable de justesse, d'émotion, de ressenti. Je l'ai lu deux fois en peu de temps. Elle raconte le retour de Robert Antelme. Il avait été déporté à Buchenwald puis à Dachaud. Elle l'épouse avant la guerre en 1939. Ils ont un garçon, il meurt en 1942. La même année elle fait la connaissance de Dionys Mascolo. Il est dans le comité de lecture chez Gallimard. Marguerite Duras et Robert Antelme entrent dans la résistance. Leur groupe tombe dans un guet-apens. Ils seront aidés par François Mitterand, mais Robert Antelme est arrêté et envoyé dans un camps le 1er juin 19944. Il a été déporté à Buchenwald puis à Dachaud . A son retour elle le soigne. Puis, ils divorcent en 1946 ne pouvant plus rester ensemble. Elle décrit admirablement bien dans ce récit l'attente, l'angoisse de savoir si la personne est vivante ou morte. Dans ce livre, d'autre texte sur cette période extrêmement trouble et complexe entre les vrais et les faux résistant. Elle nous raconte aussi de sa liaison avec l'homme qui a arrêté Robert Antelme dans la nouvelle intitulée « Monsieur X. dit ici Pierre Rabier », elle doit , il faut qu'il lui donne des informations utiles pour le réseau de la résistance.

Grand Texte surtout celui qui s'intitule : "La Douleur". Ce livre est l'écho du climat qui régnait après guerre en France, trouble règlement de compte entre les vrais et les faux résistants. Je n'ai pas encore lu "Espece Humaine" le livre de Robert Antelme.

1 commentaire:

Antoine a dit…

Ah je l'ai beaucoup aimé ce livre même s'il se détache complètement du reste de l'oeuvre de Duras.
Ce que j'ai apprécié ici c'est qu'il n'y a aucun jugement. Duras dit bien que c'est l'humanité toute entière qui doit porter sur son dos la honte des camps. Et puis à travers ce livre on ressent vraiment l'horreur nazie.

J'aime beaucoup Duras, j'ai lu une grande partie de son oeuvre et je ne m'en lasse pas !
Si Duras t'intéresse je te conseille de lire sa biographie, vraiment passionnante, par Laure Adler qui porte le titre original de "Marguerite Duras".