Pages

vendredi 17 novembre 2017

Claire Barré : Pourquoi je n'ai pas écrit de film sur Sitting Bull

Une belle surprise, un beau livre dépaysant avec beaucoup d'humanité ! Terriblement attachant !

"Soudain, je basculai dans un paysage inconnu. Comme si quelque chose, une énergie m'y absorbait. Le monde autour de moi paraissait très réel, très concret, si ce n'est qu'il y régnait un silence absolu, les seuls sons que je percevais étaient ceux du tambour, qui semblaient rythmer, sculpter l'espace-temps. " Claire voit soudainement une apparition devant elle alors qu'elle déjeune tranquillement en famille lors d'un weekend reposant. Cette vision représente le visage d'un indien, une image permanente devant les yeux qui va durer quatre jours et quatre nuits. Perturbée par cette "présence", elle finit par découvrir une photographie de ce personnage : il s'agit de Sitting Bull, un grand chef Lakota. Ses recherches vont la conduire en terre indienne sur les pistes du chamanisme.
" La photo était passionnante à déchiffrer : Buffalo Bill sur la droite, se tenait très droit, le menton haut conquérant, regard plongé vers un horizon lointain, la main droite  levée - comme indiquant la route  -, la main gauche posée sur un long fusil. Sa jambe, bottée jusqu'à la cuisse, était en avant, guerrière. Sur la gauche, légèrement en retrait, se tenait Sitting Bull. Le chef indien portait une longue coiffe de plumes et un costume traditionnel qui semblaient lui peser. Il était de profil, visage, épaules et regard baissés. Comme s'il n'assumait pas exactement de poser aux côtés de son célèbre employeur."

Claire Barré  sera bouleversée de constater que les indiens ont été victime d'un génocide. L'image de l'aigle et du corbeau joue un grand rôle dans la culture indienne. 
" Les adolescents qui grandissent dans les réserves manquent de rêves. De perspectives. Le taux de suicide des jeunes Amérindiens explose tous les records des Etats-Unis." "L'impossibilité de se projeter dans un avenir radieux. Alcoolisme, obésité, addiction, endettement violence."

Un livre très attachant et original. C' est un roman qui s'écrit sous nos yeux. Claire Barré écrit sa découverte du monde des esprits en même tant qu'elle le découvre. Une écriture sincère. 
Elle nous livre aussi  son quotidien de scénariste et ses questionnements sur son rôle en tant que romancière. C'est un livre que j'ai lu en deux fois. La première, il y a un petit moment, ma séduite ma transposée dans une autre dimension. Je ne pensais pas aimée ce roman. Son univers est très loin de moi. Mais l'écriture de Claire Barré ma touchée, j'ai été transporté dans son univers. D'elle, j'avais beaucoup apprécié Phrères (livre qu'elle évoque) et un gros coup de coeur pour Mme Wilde (lecture diffusée sur France Culture). 
 Après la lecture de ce roman, j'ai voulu en savoir plus sur les indiens. Il se trouve que dans le cadre  d'un atelier adressé à de jeunes enfants (CP-CE1) je me suis documentée sur les indiens et leurs traditions. Je leurs ai lu le conte de la femme bison, entre autre et des contes sur la création du monde.  Ensuite j'ai voulu reprendre le roman de Claire Barré, pour mieux apprécier les passages où il est question de la culture amérindienne justement. 

Enregistrer un commentaire