Pages

mercredi 31 août 2016

DOMINIQUE DE SAINT PERN : BARONNE BLIXEN

C'est l'histoire de la vie d’une femme, la conteuse danoise : la baronne Karen Blixen. Clara Selborn, sa dame de compagnie. va raconter la vie incroyable d’une femme qui vit en Afrique au Kenya. "Mon existence se résume  à un poignée de faits; j'étais la secrétaire d'une femme de génie puis, au fil des ans, je suis devenue sa dame de compagnie, son infirmière, sa traductrice, sa lectrice la plus exigeante, son esclave consentante, payé au lance-pierre, généralement pas du tout." 
Le livre est bien construit : il est composé de quatre parties
La première en 1884, Sidney Pollak décide d’adapter au cinéma "La Ferme Africaine" de Karen Blixen sous le titre Out of Africa avec comme héroïne Meryl Streep.  Elle souhaite rencontrer Clara Selborn qui a passé une grande partie de sa vie auprès de l’auteure. 
Ensuite, dans une deuxième partie le lecteur  est embarqué dans une histoire romanesque qui est celle de Karen Blixen, une baronne haute en couleurs qui affronte en plus des lions sauvages d’Afrique, la syphilis que son mari lui a offert en cadeau de mariage. Elle vit un grand amour avec Denys Finch Hatton.  Dominique de Saint Pern évoque la personne sauvage qui a été séduit par Denys c'est Beryl Markham. Cette époque se situe dans les années trente, c'est la période heureuse et lumineuse que Karen a vécu. 


 Beryl Markham. 
Denys Finch Hatton
La troisième et la quatrième  partie, Karen doit absolument rentrée au Danemark, elle est ruinée complètement. En 1943, elle fait la connaissance de Clara qui a été sous le charme de ses contes. Karen viendra à l'écriture tardivement à l'âge de cinquante deux ans. Karen, l'ors d'une soirée chez une amie, elle fait la connaissance d'un jeune poète Thorkild Bjornvig,  dont elle tombe sous le charme, je n'ai pas apprécié cette partie, j'ai décroché dans ma lecture. 

J'ai apprécié retrouver l'ambiance de la Ferme Africaine et du Festin de Babette. Mais mon avis au final est assez mitigé vers la fin cela traîne en longueur selon moi. Ce roman est tout de même une déception je m'attendais à un roman plus passionnant, c'est dommage, je trouve que le portrait pour le roman graphique  " La lionne " est plus réussit ! 

L'écriture de Dominique de Saint Pern est très en dessous de celle de Karen Blixen. L'originalité du roman est dans sa construction c'est tout selon moi ! 

1 commentaire:

maggie a dit…

Dommage, j'adore cet auteur et la ferme en Afrique. Je connais un peu sa bio grâce au film mais je me pencherai sur une autre bio je pense...