Pages

vendredi 29 janvier 2016

BRIGITTE KERNEL: Agatha Christie le chapitre disparu



Dans le cadre de la rentrée littéraire de cette nouvelle année. Ce roman de Brigitte Kernel est un véritable petit bijoux de malice.

"
Voilà, le livre est fini. J'ai posé le point final. Le titre : Une autobiographie. Je ne me sens pas très à l'aise. Mon éditeur va s'en rendre compte...Des pages manquent : ma disparition à l'hiver 1926. Pourtant j'ai bien écrit ce chapitre. Des pages et des pages, presque un livre entier. Mon secret. Ma vie privée. Une semaine et demie qui n'appartient qu'à moi."

C'est une histoire vraie. Un mystère jamais totalement élucidé. Une zone d'ombre qui demeure dans la vie d'Agatha Christie. Pourquoi et comment la reine du crime s'est-elle volatilisée dans la nature durant l'hiver 1926 ? Qu'a-t-elle fait pendant ces onze journées ? Pourquoi toute la presse a-t-elle cru qu'elle avait été kidnappée ?

Brigitte Kernel se glisse à merveille dans la peau d'Agatha Christie pour reconstituer cette étrange disparition. Ce roman est délicieux, les portes qui claquent faire la fin j'ai eu l'impression d'être dans un Feydeau. L'écriture est d'une grande légèreté et très anglaise. 

En un mot une réussite, un excellent moment de lecture,très agréable. 

PS : Complément le 1 Février sur Babelio

7 commentaires:

In Cold Blog a dit…

J'ai beau en avoir déjà beaucoup lu, et sur l'auteur, et sur cet épisode de sa vie, je ne me lasse jamais et je suis certain que je serais enchanté de cette énième interprétation/imagination de ce qui a bien pu se passer pendant ces quelques jours

Malice a dit…

J'en suis certaine mon cher ICB ;-)

maggie a dit…

J'ai déjà lu une bio très complète mais là l'auteur ne tombe-t-il pas dans le romanesque ? Est-ce que c'est bien documenté ?

Dylan Lockhart a dit…

Quand je l’ai vu en librairie, j’ai eu un peu peur : j’adore Agatha Christie que j’ai découverte il y a deux ans et j’avais entendu parler de cette fameuse disparition qui est très intrigante.
Cela dit, j’évite de me jeter à l’aveuglette et je cherche toujours des avis avant de savoir si je peux me laisser tenter ou non. Après une critique assez mitigée du Magazine Littéraire (bon, je ne les crois pas sur parole mais c’était le premier avis lu), ta critique est plus encourageante :)
Mais même question de maggie : ce n’est pas trop romancée ? Sur 250 pages environ, ce serait dommage car ça mangerait beaucoup de trame, mais sait-on jamais ?

Valérie a dit…

Visiblement, même si les avis sont mitigés, il y a quand même plus de conquis que de déçus sur ce livre. Je vais me laisser tenter.

Mrs Figg a dit…

Je l'ai déjà repéré et j'ai très envie de le lire (surtout que je suis en train de lire ou relire beaucoup de romans d'AC). Ton avis positif ne fait que m'encourager davantage !

Malice a dit…

@ Réponse à toutes : Bien documenté je ne pourrai dire je n'ai pas lu la bio, mais d'après l'entretien que B. Kernel à donnée à Babelio voir PS, oui. Personnellement, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre, se fut une très belle découverte, agréable et j'ai trouvé beaucoup de fraîcheur dans l'écriture. Le ton est est très enlevé. Conclusion une belle lecture pour moi en tout cas ;-)