Pages

mercredi 17 septembre 2014

JEFFREY EUGENIDES : Virgin Suicides



Traduit par Marc Cholodenko

A sa sortie, j'ai vu le film de Sophia Coppola en 1999 qui m'avait beaucoup touchée et émue.


"Vierge suicidée
Qu'est-ce qu'elle criait ? 
Pas de raison de rester
Dans le train du malheur
Elle m'a donné sa fleur
C'est ma vierge suicidée" 

Tout débute dans une petite ville du Michigan dans les années 70, un quartier  tranquille. 
Pourtant un malaise plane, sourd et insidieux brutalement forme quand
" Cécilia, la plus jeune , treize ans seulement, avait été la première. Elle s'était ouvert les poignets dans son bain comme un stoïcien, et quand ils la trouvèrent flottant dans sa mare rose, les yeux jaunes comme une possédée et son petit corps exhalant l'odeur d'une femme mûre, les infirmiers furent tellement effrayés par sa tranquillité qu'ils restèrent hypnotisés."
Les garçons du quartier, tous adolescents et  sont tous passionnément amoureux des troublantes filles Lisbon, si blondes, si belles, si insaisissables et si désespérées.
Les adolescents tentent de comprendre pourquoi ils étaient si amoureux des cinq filles Lisbon. Une fois adulte,  ils se replongent dans leurs souvenirs et font revivre pour nous les fantômes de Thérèse, Bonnie, Lux, Mary et Cécilia. 
Les garçons emmènent les filles au bal, c'est une première pour les filles, l'excitation est à son rendez-vous

Un très très beau roman, à l'écriture débordante d'audace et de pudeur. Virgin suicide est un magnifique roman sur l'adolescence et la magie mystérieuse des premiers amours.
Le tout sur un fond musical pop rock des années 70 (Ten CC, Todd Rundgren, Heart, ... sans compter la bande son du film de Sophia Coppola signée par  Air).
L'interaction entre le film et le livre est telle que lorsque je parcours la lecture de ce roman, cette musique trotte, en même temps, dans ma tête, et vient se glisser entre les lignes de chaque paragraphe.
Un roman aussi bouleversant que l'adaptation signée Sophia Coppola.




James Woods : Ronald Lisbon, le père des filles Lisbon
Kathleen Turner  : Sara Lisbon, la mère des filles Lisbon
Kirsten Dunst : Lux Lisbon
Andrea Joy Cook  : Mary Lisbon
Josh Hartnett : rip Fontaine
Leslie Hayman : Therese Lisbon
Michael Paré : Trip Fontaine adulte
Scott Glenn : le père Moody
Danny DeVito: Dr Horniker
Hanna R. Hall : Cecilia Lisbon
Chelse Swain  : Bonnie Lisbon



Film envoutant à l'image du roman de Jeffrey Eugenies.
L'on retrouve dans ce film l'ambiance du film de Peter Weir : Pinic at Hanging Rock. 

1 commentaire:

maggie a dit…

J'avais beaucoup aimé ce film, il faudrait que je le revois. Je ne me rappelais plus de l'importance d ela musique. En outre, je n'ai pas lu le livre... Encore des idées lectures...