Pages

vendredi 15 août 2014

ROBERT BADINTER : C.3.3

« Voici un écrivain célèbre que la justice de son pays, réputée dans toute l’Europe pour son respect des droits de la défense, a condamné pour homosexualité à deux années d’emprisonnement. (…)
Pareil destin a suscité depuis un siècle de nombreux ouvrages (… ). Comme Oscar Wilde était d’abord homme de théâtre (… ), j’ai choisi de raconter l’histoire de sa chute sous la forme très fibre d’une pièce de théâtre. » R. B.
C.3.3 est le numéro, le matricule d'Oscar Wilde à la prison de Reading. La pièce de Badinter reconstitue les épisodes les plus marquants du procès ­ en fait, (il y en eut trois) et surtout de la vie de Wilde en prison : l'admission, le travail, les transferts, les visites de sa femme ou de quelques amis. Elle insiste aussi sur ce paradoxe: c'est l'écrivain qui enclencha lui-même la machine judiciaire, en portant plainte pour diffamation contre le marquis de Queensberry, le père de son amant, qui l'avait traité de «sodomite». La société victorienne (très hypocrite) après  qui l'avoir adulé,  elle a injustement brisé, parce qu’il l’avait défié.
« chacun de nos procès est le procès de notre vie entière, de même que toutes les sentences sont des sentences de mort. » (Oscar Wilde)


Une pièce de théâtre très agréable à lire, les phrases sont courtes, le style est clair. , C.3.3. est un résumé bien mené du procès de l'écrivain. En lisant cette pièce d'une traite, j'ai eu le sentiment de voir la pièce se jouer, l'écriture de Badinter est vivante à mes yeux.

*******

Constance Mary Lloyd

Elle est anglaise par son père et irlandaise par sa mère.
Elle est née le 2 janvier 1858 à Londres. Elle rencontre Oscar en Irlande en 1881. Leur mariage est un véritable mariage d'amour, la cérémonie a lieu le 29 mai 1884. Ils passent leur voyage de noce à Paris. Ils vont emménager à Chelsea, 16, Tite Street dans une maison victorienne.Oscar et Constance Wilde ont deux enfants : Cyril (1885-1915) et Vyvyan (1886-1967). Oscar est un père heureux et aimant ses enfants. Mais  le corps de sa femme n'est plus aussi gracieux que quand il l'avait connue. Alors, après la naissance de Vyvyan, ils décident de faire chambre à part. Et, Oscar découvre son homosexualité. En 1895, procès pour Oscar Wilde pour des affaires de mœurs . Elle tombe de haut, c'est la désillusion,  en plus elle a accueillit Lord Alfred Douglas. Elle a reçu une éducation victorienne  donc elle décide de ne pas divorcer.
Oscar Wilde est arrêté et mis en prison. Elle décide d'envoyer leurs fils en Suisse. Elle est déshonoré, elle reprend son nom de jeune fille Holland.  Elle rend visite à Wilde en prison, entretient une correspondance avec lui, tentant de préserver au mieux l’intérêt de ses enfants, espérant pouvoir refonder une famille normale après sa libération. 
Mais son vœu ne se réalise pas. Pour une raison inexpliquée, elle n’attend pas Oscar à sa sortie de prison. 
 Le poids de l’exil, les soucis financiers, les problèmes de santé et, peut-être surtout la solitude, auront raison d’eux. Constance décède le 7 avril 1898 des suites d’une opération au dos, sans avoir revu son mari. Oscar se rend sur sa tombe au cimetière de Gênes en1899, puis décède à son tour à Paris quelques mois plus tard, le 30 novembre 1900.

Aucun commentaire: