Pages

mercredi 30 mai 2012

KIM THUY : RU

Rentrée Littéraire 2010

Kim Thuy est vietnamienne, mais elle vit à Montréal depuis une trentaine d'année. Ru est le récit, de son parcours de vie. Elle a quitté son pays avec d'autres boat people à l'âge de dix ans. " Je suis venue au monde pendant l'offensive du Têt, aux premiers jours de la nouvelle année du Singe, lorsque les longues chaînes de pétards accrochées devant les maisons explosaient en polyphonie avec le son des mitraillettes." L'arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam, la fuite dans le ventre d'un bateau au large du golfe de Siam, l'internement dans un camp de réfugié en Malaisie, puis l'arrivé dans le froid du Québec. 
" Petite, je croyais que la guerre et la paix étaient deux antonymes."   Les deux cohabitent tout au long de son récit. Le choc des cultures, la découverte d'un monde nouveau, un travail d'observation du quotidien a été fait par Kim Thuy.  Un travail de mémoire s'est imposé à l'auteur pour ses enfants. Ce récit est composé de très courts textes, des bulles de mémoire  en quelque sorte : la première phrase du chapitre reprend le plus souvent l’idée qui terminait le chapitre précédent, permettant ainsi de faire le pont entre tous les événements que la narratrice a connus : sa naissance au Vietnam pendant la guerre, la fuite avec les boat people, son accueil dans une petite ville du Québec, ses études, ses liens familiaux, son enfant autiste, etc. Une belle composition, une écriture musicale accompagnée de saveurs exotiques et d'odeurs, des images fortes  viennent se greffer dans la mémoire du lecteur, sans description.  Ce premier ouvrage a reçu de nombreux prix largement mérité. Voir les nombreuses critiques sur Babelio.

Enregistrer un commentaire