Pages

vendredi 15 juin 2007

MICHEL TREMBLAY - la Trilogie : les Cahiers


Le cahier Noir - 1 er Tome
Céline, une naine est serveuse au Sélect, un restaurant de Montréal situé coin Sainte-Catherine Saint-Denis dans le Montréal des années 1960, évolue dans un milieu composé d’excentriques, de travestis et d’étudiants paumés, faune bruyante et bigarrée à laquelle. Passionnée d’écriture, la jeune serveuse noircit des pages entières de ce cahier noir. Céline Poulin s’engage à participer aux auditions puis aux répétitions des Troyennes d’Euripide. Céline brave jeune fille a dû s'occuper de sa mère alcoolique. Le parallèle entre la tragédie grecque et le drame privé de la narratrice constitue l’une des forces du roman. .
Il signe avec Le cahier noir, dont l’univers à la fois théâtral et réaliste rappelle avec bonheur les Chroniques du Plateau-Mont-Royal. J'ai beaucoup aimé le personnage de Céline touchante beaucoup d'énergie.


Le cahier Rouge


Ce deuxième tome donc la suite du Cahier Noire.
Je ne l'ai pas lu mais j'ai assisté à une lecture très enlevé au Centre Culturel Canadien par deux jeunes comédiens et avec une ambiance à Almodovar très réussis. Restituer l' ambiance du boudoir avec des travestis.
Le cahier bleuTome 3

Raconte les amours de Céline avec Gilbert. Gilbert a grandi élevé par sa grand-mère puis par un travesti.
Le roman se passe à la fin des années 60, bouillonnement du milieu artistique de l'époque.
Passage au Select de Réjean Ducharme "Yvan a fait l'apologie du hamburger platter et l'écrivain s'est laissé tenter. J'allais servir un hamburger platter à Réjean Ducharme ! Mais je n'avais personne avec qui partager cette joie inattendue."
Michel Tremblay est présent dans ce restaurant au Select, jeune auteur de théâtre (des Belles mères) " un jeune auteur de théâtre, trop barbu et trop chevelu à mon goût, qui travaillait dans une imprimerie pas loin et venait souvent manger pendant sa demi-heure de lunch"
Clin d'œil que l'on retrouve dans "L'ange cornu ..."
Comme dans beaucoup de ses romans il parle des marginaux. Céline s'est un peut Michel Trembaly (on y pense). Dans cette trilogie comme dans les Chroniques du Plateau-Mont-Royal réf. bien sûr à Zola.
Aussi les scènes avec les travestis font penser à Edouard personnage des Chroniques, La duchesse et là réf. à Balzac.
Mais en ce qui concerne les cahiers bleus j'ai trouvé dommage que la préparation de l'ossticho arrive en arrière plan. Et que la place de l'amour et l'histoire de Gilbert soit au premier plan, s'ajoute à cela cette maladie circulaire.
Personnellement j'ai été déçu par la fin aussi. Mais bon dans l'ensemble un très bon moment de lecture.C'est rare de lire des livres de cette qualité de cette finesse humaine.


3 commentaires:

Carole a dit…

J'ai lu la triologie et ma préférence va au Cahier Noir.

Katell Bouali a dit…

il y a 2 roman de Michel Tremblay à la médiathèque: je ne vais pas pouvoir résister très longtemps!

Lily a dit…

Depuis "Bonbons assortis" je sais que je dois lire Michel Tremblay, car j'avais vraiment adoré son style et son "monde".
Merci Alice de ce billet !