Pages

mercredi 4 avril 2007

GABRIELLE ROY : De quoi t'ennuies-tu Éveline ?

coeur_022

11873561_p2 nouvelles- récits

De cette auteure j'ai d'abord lu le Bonheur d'occasion son premier roman. Je trouve pour ma part que ce livre poussiéreux. Par contre j'ai aimé la poésie, le conte et le plaisir d'être institutrice le premier emploi de Gabrielle Roy dans "Ces enfants de ma vie".

Jacques Poulin grand admirateur de Gabrielle Roy, parle d'elle dans plusieurs de ses livres. De celui là en particulier car il est question de voyage. cf à "Volswagen Blues, Tourné d'automne".
Éveline part voir son frére en Californie. Elle voyage de Winnipeg (dans le Manitoba) jusqu' à Bella Vista en bus. Lors de ce voyage, elle va se souvenir de son frère et des bons moment passés ensemble. Éveline est une charmante petite dame d'un certain âge et tout le monde prend soin d'elle. Elle traverse une partie des États-Unis. Gabrielle Roy évoque les grands espaces. Quand elle arrive presque à destination, elle apprend par sa nièce qui l'a devancé que son frère est mort d'un cancer. C'est un choc, faire un si long voyage et le terminer par une si mauvaise nouvelle. Mais non, car elle se retrouve au milieu d'une famille qu'elle connait pas, la vieillée funébre sera l'occasion de faire connaissance.
Majorique se trouve malgré tout parmi eux, il est là grâce à l'écriture bienveillante de Gabrielle Roy. J'aime beaucoup son style la lenteur le plaisir des mots de bien construire une phrase, la douceur qu'elle porte à chacun de ses personnages. C'est très touchant.
Par contre j'ai été moins touché par l'autre petit texte Ély ! Ély ! Ély ! - Dans cette nouvelle il est question de l'identité

" D'où vient-on ? Est ce qu'on le sait !"

Cet ouvrage n'est peut-être pas son meilleurs mais on passe un très bon moment et c'est assez rare de lire des ouvrages de cette qualité... Et, à la lecture sensation paisible.
Enregistrer un commentaire