Pages

samedi 22 avril 2017

SARAH BARUKH : Elle voulait juste marcher tout droit

Voilà enfin un roman dans le cadre de l'opération des 68 première fois qui m'enchante. En même tant quoi de plus normal le personnage principal se nomme Alice comme moi !

Le début en tout cas , j'ai apprécié quand Alice est avec Jeanne, sa nourrice dans les Pyrénées. Son arrivée à Paris, Alice a retrouvé sa mère abîmé par la guerre, son ami Jean-Joseph et le quotidien vu par une enfant qui a grandit trop vite. J'ai trouvé cette partie pleine de mystère. Les pages se tournent rapidement et le lecteur est avec Alice. Qu'est ce qu'elle va devenir ? Qu'elle va être son chemin?

Par contre, je n'ai pas trop adhéré la partie en Amérique à New York, je ne la trouve pas crédible et elle ne tient pas de bout selon moi, trop d' informations, trop dense .

Le point très fort de ce roman est de se passer pas pendant la seconde guerre mondiale mais après, une fois que la guerre est fini. Comment se présente la vie à cette époque ! En conclusion que je trouve ce premier roman ambitieux et plutôt réussit et Alice est une petite fille terriblement attachante. 

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun commentaire: