Pages

mercredi 5 avril 2017

JACKY DURAND : MARGUERITE


En Août 1939, Marguerite est heureuse de son mariage avec Pierre, son amour de jeunesse. La guerre est déclarée, Pierre est mobilisé. La France est occupée. Marguerite affronte la solitude, le quotidien.
 Au contact de Raymonde, la postière libérée des contraintes sociales, d’André, le jeune Gitan qu’elle protège, de sa voisine Germaine, puis arrive Franz l'allemand. Une belle complicité délicate  se dégage entre lui et le jeune André.

C'est un roman qui est long à décoller selon moi. J'ai aimé le passage entre Germaine et Marguerite. Le dernier délicieux repas prit ensemble, avant la mort de Germaine. J'ai ressenti un sentiment pesant  de tristesse chez Marguerite.
"Marguerite" est un roman sombre, dont j'ai aimé l'écriture.

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun commentaire: