Pages

dimanche 10 janvier 2016

AUGUSTE STRINDBERG : Père

Laura (Anne Kessler) et le Capitaine (Michel Vuillermoz)
Durant les vacances de fin d'année, je suis allée à la Comédie Française pour voir cette pièce Auguste Strindberg. Elle est mis en scène pour la première fois par Arnaud Desplechin.  Il avait  déjà montré son admiration pour le théâtre avec son très beau film Esther Khan. 

Strindberg signe la deuxième pièce (1887) d’un cycle naturaliste, ouvert avec Camarade (1886) et suivi des mythiques Mademoiselle Julie (1888) et Créanciers (1889).
Le Capitaine et  sa femme Laura  sont en désaccord  en ce qui concerne  l’éducation et l’avenir de leur fille Bertha. Le Capitaine veut lui donner une éducation laïque ; Laura veut l’élever selon ses propres convictions religieuses. Le Capitaine veut  que sa fille devienne une  institutrice ; Laura veut la garder près d’elle et lui faire étudier la peinture.

Un doute s’installe chez le capitaine et il se pose une question fondamental est ce   qu’il est le Il sombre dans la folie et le  doute. 

 « Je crois que vous êtes toutes mes ennemies…Ma mère…Ma sœur…
La première femme que j’ai connue… Ma fille… toi, ma femme, tu as été mon ennemie mortelle, car tu ne m’as pas lâché avant que je ne sois étendu par terre, et sans vie. »
Cette pièce est un huis clos concernant les sentiments et sur «la guerre des sexes ». Sur ce point, j'ai été agréablement surpris et je me suis dis que cette pièce est au combien moderne et fait écho au monde d'aujourd'hui au rapport entre l'homme et la femme. 

La mise en scène d'Arnaud Desplechin est  séduisante. 
Il  s'est beaucoup inspiré des films de Bergman. C'est une grande réussite, même si cette mise en scène manque de violence et de folie par moment, la tragédie n'est pas véritablement au rendez vous. 
Michel Vuillermoz est  excellent. Anne Kessler est un peu trop lisse pour le rôle, un peu trop douce pour dire des horreurs et exprimer la colère. Par contre Martine Chevallier en nourrice du capitaine est émouvante. 
"Père, c'est une "lutte des cerveaux" Laura et Adolphe s'affrontent jusqu'à la mort d'un des deux combattants. Le couple est vu comme une guerre."

Distribution :
Martine Chevallier : Margret, la vieille nourrice du capitaine
Thierry Hancisse : Le pasteur, frère de Laura
Anne Kessler : Laura, la femme du capitaine
Alexandre Pavloff : Le docteur Oestermark
Michel Vuillermoz : Le capitaine
Pierre Louis-Calixte : Nöjd, soldat de l’escadron du capitaine
Claire De La Rüe du Can : Bertha, la fille du capitaine et de Laura

Et : Sward, ordonnance du capitaine : Laurent Robert
Voix de la mère de Laura : Claude Mathieu




Aucun commentaire: