Pages

vendredi 9 octobre 2015

CHAHDORTT DJAVANN : La muette

« J'ai quinze ans, je m'appelle Fatemeh, et je n'aime pas mon prénom. Dans notre quartier, tout le monde avait un surnom, le mien était «la nièce de la muette». La muette était ma tante paternelle. Je vais être pendue bientôt »
C'est l'histoire d'un amour fusionnel entre une adolescente Fatimeh et sa tante muette. La jeune fille a décidé d'écrire en persan les circonstances à être condamnée à la pendaison. La Muette est est un symbole de liberté, elle défi les lois, c'est une femme libre et courageuse. Elle doit être lapidée, puis finalement elle sera pendu car elle a bravé l'interdit en ayant une relation avec son oncle. Elle ne veut pas se marier de force avec le mollah. 
" Être muette signifiaient en soi ne pas être comme les autres, son mutisme éveillait la méfiance des autres ; elle était scandaleusement différente et avec ça , elle avait le chic pour se faire des ennemis."
J'avais découvert l'univers de Chahdortt Djavann avec " Je ne suis pas celle que je suis". La Muette est une histoire qu' on n'oublie pas. Un roman fort et intense, concernant le destin de deux femmes.

Aucun commentaire: