Pages

samedi 3 octobre 2015

CARLOS MARIA DOMINGUEZ : La maison en papier


Traduit par Geneviève Leibrich

"Nous autres, lecteurs examinons de près la bibliothèque de nos amis, ne serait-ce que pour nous distraire."
Bluma Lennon, professeur de littérature hispanique à Cambridge, est tuée par une voiture,dans une rue de Londres,alors qu'elle lisait un poème d'Emily Dickinson.L
e narrateur est argentin, il est  nommé remplaçant à son poste," Un matin, j'ai reçu une enveloppe destinée à ma collègue défunte." Le contenu est un livre de Joseph Conrad ,"La ligne d'ombre ", un livre abîmé par l'humidité et couvert de ciment et de mortier. Il est dédicacé à un certain Carlos Brauer. Le narrateur, lecteur compulsif...va partir à Buenos Aires sur les traces du mystérieux Carlos....
"Une bibliothèque que l'on monte est une vie. Ce n'est jamais, disons, la somme de livres isolés." 
Est ce que les livres sont dangereux !
Un roman original, sur la passion dévorante des livres.  Un livre que l'on ne lâche pas, voilà, un cours roman qui s'adresse à tous les amoureux des livres et des mots. 


Aucun commentaire: