Pages

mardi 2 juin 2015

KATE CLANCHY : Crème anglaise

Traduit par Cyrielle Ayakatsikas

"Géant de la littérature recherche jeune homme pour pousser sa chaise à roues. Logé, nourri, chambre individuelle à Hampstead, environnement culturel passionnant. Salaire modeste. Idéal année sabbatique."
Suite à une attaque, Philip Prys,  coincé, prisonnier, il fait les cent pas dans son cerveau, les seuls moments désormais où il trouvera un peu de paix seront les baignades que Struan lui offrira. 
Du fin fond de son Écosse natale, le jeune et naïf Struan est tenté, ébloui, effrayé, mais il se lance en plein été 1989 à Londres. Il ne connait rien à l'Angleterre, il fait une chaleur torride.   Ses enfants vivent leurs vies superficielles et tourmentées d'adolescents délaissés par leurs parents, son ex-femme n'attend qu'une chose qu'il meurt pour qu'elle hérite , quant à sa deuxième épouse elle goûte une certaine revanche. 

 Je n'ai pas aimé le style, d'ailleurs c'est simple il  n' y en a pas contrairement à Willa Marsh. 
Une déception ce roman, assez ennuyeux à mon goût, il m'est tombé des mains. es. Je n'ai été touché par aucun des personnages. J'ai été très déçu car j'avais lu me semble t-il beaucoup de critiques élogieuses à sa sortie. 


Livre lu dans le cadre du mois anglais organisé par Lou, Titine et Crysilda
Enregistrer un commentaire