Pages

samedi 2 novembre 2013

JEAN ECHENOZ : RAVEL

© Alice ThéaudièrMontfort-l'Amaury.  la Maison de Ravel


" Il est vrai que ce petit logement est lui -même bourré de petites choses, miniatures en tous genres, statuettes et bibelots, boîtes à musique et jouets à ressort : un Chinois en boire tire la langue à la demande, un rossignol mécanique gros comme une bille bat des ailes en chantant dès qu'on le souhaite, un voilier tangue à volonté sur des vagues en carton. "
Jean Echenoz rend hommage à un immense compositeur du XXième siècle Maurice Ravel. Un grand compositeur très discret et secret, Jean Echenoz ne retrace pas sa vie en entier à la manière d'un biographe. Non, il évoque uniquement certains passages marquant de la vie. Le romancier n'évoque à aucun moment le prénom du compositeur Maurice, il parle de Ravel est ce pour marquer une distance et souligner la grandeur du compositeur ? Dans ce roman Jean Echenoz évoque la tournée aux Etats-Unis, du scandale du Boléro, Ravel était un homme secret, mais cela n'empêche pas qu'il aimait donner des fêtes chez lui à Montfort- l'Amaury. Le Boléro est à l'origine une demande d'Ida Rubinstein d'orchestrer quelques pièces d'Ibéria d'Albéniz.
"Ida Rubinstein est très grande, très mince, très belle, très riche, on ne peut rien lui refuser et puis enfin voilà. C'est un projet. C'est toujours ça." 
Jean Echenoz décrit à merveille cette maison adorable que l'on peut visiter. Il ouvre son court roman en décrivant la salle de bain qui est étonnante. Il a su très bien rendre l'atmosphère de cette maison. Ravel de Jean Echenoz est un véritablement un petit bijou littéraire délicieux, c'est ma première lecture de cet auteur et je dois reconnaître que j'ai été sous le charme.
Enregistrer un commentaire