Pages

mardi 12 novembre 2013

HELENE FRAPPAT : LADY HUNT

Rentrée littéraire 2013


«J’ai rêvé d’une maison. La maison d’une amie très chère, devenue depuis un fantôme : une maison inquiétante, désirable, tant elle m’a ouvert un monde."
Laura Kern est l'héroïne du roman d'Hélène Frappat, elle est originaire de la Bretagne Sud du côté maternelle et du pays de Galle du côté de son père.  Et son père est atteint de la maladie de Huntington. Elle est agent immobilière" Geoffroy de Birague" dans les beaux quartiers du côté du parc Monceau, à Paris. Elle est hantée par un rêve d’une maison qui l’obsède, l’attire autant qu’elle la terrifie. En plus d’envahir ses nuits et ses jours. Un enfant nommé Arthur disparaît lors d'une visite avec ses parents. "Mais le ciel au-dessus de ma maison reste gris . Mais la brume du rêve engloutit ma maison. Derrière moi dans mon dos, je sais que le nuage gris et bleu isole la villa haute des maisons environnantes. Ma maison seule est plongée dans la brume. Ma maison est seule."
Un roman plein de mystères et de flash back dans la lande et la brume. Elle évoque l'importance de la maison dans nos vie du fameux "home" si j'ai cher aux anglo-saxons et entre autre le pays de son père : le Pays de Galles. 
The Lady of Shalott de Waterhouse
Mon avis sur ce roman en le refermant est assez similaire que l'avis j'ai eu pour IvernoLe style est  assez élégant à mon goût, les chapitres sont courts. Aucune émotion ne se dégage du roman , et là c'est bien dommage. L'univers fantastique est présent mais pas assez captivant à mon goût et c'est bien dommage ! Ce roman   plein de promesses et puis tout retombe comme un soufflé .  Quand, il est question des rêves (écrit en italique) j'ai assez apprécié à cette poésie un soupçon fantastique et surréaliste. La référence au poème de Tennyson  " The Lady of Shalott"est intéressante, mais elle n'apporte rien au roman selon moi.
Lu aussi dans le cadre : Matchs de la rentrée littéraire organisés par PriceMinister-Rakuten.

9 commentaires:

Dominique a dit…

je n'avais pas remarqué ce livre mais là je passe

Miss Léo a dit…

Je l'ai fini hier, et je n'ai pas été emballée (loin s'en faut) ! Je suis d'accord avec ton billet. Ne reste plus qu'à écrire le mien.

Noukette a dit…

Il y a de plus en plus d'avis mitigés sur ce roman. Il me faisait plutôt envie au départ, maintenant un peu moins je dois dire...

maggie a dit…

Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à ne pas être emportée par la narration ! Effectivement, je n'ai pas ressenti beaucoup d'émotion !

sylire a dit…

Des avis vraiment divergents sur ce livre qui m'intrigue.

Titine a dit…

Vous êtes nombreuses à ne pas être emballées par ce roman, c'est dommage il était très prometteur.

Malice a dit…

@ Dominique : Oui tu peux !
@ Miss Léo oui beaucoup d'avis mitigé avec l'arrivée du Match Price Minister ;-)
@ Noukette : Oui c'est dommage que ce roman n'est pas tenu ses promesses.
@ Maggie : Oui l'émotion et l'ambiance ne sont pas au rendez-vous dommage ;-)
@ Sylire : l'unanimité sur un roman n'est pas toujours bon c'est bien qu'il y est des avis contradictoires.
@ Titine : Oui, exactement !

Kenza a dit…

Oh! Dommage un roman qui reste plat et qui ne dégage aucune émotion!
Surtout lorsque l'intrigue se passe dans un château anglais...
Je te souhaite une agréable journée chère Malice

Lou a dit…

Il me reste encore 75 p, voyons mon impression finale... j'ai l'impression d'être un peu plus indulgente parce que j'ai lu des avis plutôt mitigés voire négatifs juste avant ma lecture... j'ai beaucoup aimé lire ton billet qui va droit au but cependant.