Pages

lundi 19 août 2013

Françoise CHANDERNAGOR : L'allée du roi

Souvenirs de Françoise d'Aubigné marquise de Maintenon épouse du Roi de France

 Françoise D'Aubigné  est née  en le 27 novembre 1635 dans une prison de Niort. Son père est un coureur de jupons, un buveur et joueur. Il se retrouve en prison où va d'ailleurs naître la petite Françoise. En 1636, elle part avec ses parents pour  la Martinique. Elle reste six ans aux Antilles et elle en garde un excellent souvenir de liberté. De retour en France, elle entre au couvent des Ursulines à Paris . " Monsieur de Méré s'était épris en effet de son écolière de quatorze ans : il me le fit connaître en des vers où, à cause de mes voyages aux îles, il me célébrait sous le nom de "belle indienne". Elle épouse le poète, Paul Scarron (un homme handicapé, vieux et laid, fêtard et cultivé) elle  fréquente les salons mondains. " Méré et Scarron m'avaient formé l'esprit mais faite du secours d'une femme avisée qui m'eût pu enseigner l'art de la parure, je ne me vêtais peut-être pas encore, en effet aussi bien qu'on l'eût pu souhaiter. Je vivais alors uniquement dans une société d'hommes Miossens, qui passait lui, tout son temps dans la société des femmes, en savait assez long sur les interdits de la mode, la longueur d'un jupon, la couleur d'un ruban, l'adresse d'un parfumeur ; pour m'aider dans les emplette qu'il me conseilla, il me fit accompagner de Raincy qui était assez fou de son corps pour connaître, aussi bien qu'une fille galante, toutes les marchandes à la toilette de Paris et de Saint Germain." Elle y rencontre Ninon de Lenclos, courtisane avec qui elle se lie d'amitié. Elle a été la maîtresse du marquis de Villarceaux pendant trois ans à Villarceaux au cœur du Vexin dans le Val-d'oise. Françoise fait sa connaissance, elles vont être amies.   Elle se lie d'amitié avec Madame D'Albret grâce à elle elle va être admise dans le cercle des femmes vertueuses. 
© Alice Théaudière : Domaine de Villarceaux
Après la mort de Scaron,  elle est sans le sous. Et son amie Madame de Montchevreuil (la cousine de Louis de Mornay) l'invite  séjourné à Villarceaux. Elle tombe amoureuse de Louis, un libertin, il est tombé amoureux de Françoise dès le premier regard. Il n'a pas été facile pour lui de la possédée, dans un premier temps leur relation a été houleuses.  " Déjà, dans le passé, Louis de Villarceaux avait tiré de ce voisinage tous les avantages possibles et recouru plus d'une fois aux bons offices de son ami Valliquierville c'est ainsi que, huit ou dix années plus tôt, Charles de Valliquierville avait recueilli Mademoiselle de Lenclos lorsque, Madame de Villarceaux s'étant présentée de façon inopinée dans sa maison du Vexin où le marquis et "la divine" cachaient leurs amours, Ninon avait dû plier son bagage dans la hâte."
© Alice Théaudière : Domaine de Villarceaux
Pendant trois ans elle fut la maîtresse de Louis de Villarceaux, c'est chez le maréchal d'Albray qu'elle fait connaissance de la Marquise de Montespan (Athénaïs"). Elle aime les enfants et apprécie beaucoup leur compagnie. De se faite, elle est appelée à la cour pour y servir de gouvernante aux enfants illégitimes nés du Roi et de sa première maîtresse Madame de Montespan. 
J'ai été très touché par sa passion pour les enfant, son amour, sa dévotion pour les enfants du roi Louis XIV et de Madame de Montespan. Une fois que ces enfants sont reconnus par le roi, et non par la reine dont le nom ne doit pas être révélé. " Privés de sommeil, car leur mère n'entendait pas qu'ils quittassent avant minuit le théâtre où ils avaient leur rôle, nourris à la table maternelle de mets relevés, de sauce grasse et de vin de Champagne, ces enfants de constitutions fragiles étaient, en peu de mois tombés dans un état de faiblesse à faire peur."" On tuait ces pauvres enfants sous mes yeux sans que je pusse l'empêcher."
© Alice Théaudière :

Château de Maintenon
Cette femme est une véritable furie, femme odieuse, elle ne se gêne pas pour humilier Françoise en public. Madame de Maintenon s'intéresse à l'éducation. Elle fut une femme à mes yeux d'une grande humanité.
"En récompense, j'avais acquis un talent rare dans l'éducation des paysans comme des fils du 
Roi. " Elle est à l'origine de Saint Cyr  un pensionnat pour les jeunes filles de la noblesse pauvre en 1686. C'est le roi qui la nomme Madame de Maintenon. " En janvier, je signai le contrat d'achat de Maintenon." C'est à Le Nôtre qu'elle doit la création des jardins de sa propriété. Après la mort de la reine,  le roi Louis XIV, épouse secrètement  Françoise pour qui il a eut toujours une grande tendresse, dans la nuit du 9 octobre au 10 octobre 1683.
© Alice Théaudière :

Château de Maintenon



Ce roman  est extrêmement bien documentée. Le défaut de ce roman est qu'il est écrit comme une biographie.  J'ai eux du mal à rentrer dans ce roman. Car le style du roman surtout au début est à mon goût soporifique mais je n'ai pas pour autant abandonné  ma lecture bien au contraire. J'en fus récompensée car c'est finalement un roman- biographique
magnifique.   L'ascension de Françoise est magnifique et passionnante. Beaucoup d'admiration pour cette femme, c'était une femme admirable. Par la même occasion 

j'ai vu le téléfilm en deux partie de Nina Companez. Dominique Blanc (magnifique actrice est prodigieuse dans le rôle de Madame de Maintenon). Didier Sandre dans le rôle du roi Louis XIV est très bien aussi, touchant et sensible. Très beau les passages où il joue de la guitare pour les enfants de Madame de Montespan. 

Ps : Le château de Maintenon et le Domaine de Villelarceau se visitent deux lieux sublimes que j'ai eu la chance de visiter. 

En complément je vous invite à aller voir chez Passion de lecture qui organise un challenge la littérature sous  le règne de Louis XIV


Aucun commentaire: