Pages

vendredi 21 juin 2013

PASCAL QUIGNARD : Leçons de Solfège et de Piano

 J'ai eu envie de découvrir ce petit livre après avoir écouter cette émission sur France Culture Ces Leçons de Solfège et de Piano sont issus d’une conférence qui date de 2010. 
Tout dans bord il évoque la mémoire " Les leçons de solfège et de piano de Louis Poirier à Ancenis en 1919 et 1920"
Louis Poirier s'est Julien Gracq. Il  a beaucoup souffert à apprendre le piano avec sa grande tante Juliette Quignard. Il en garda un souvenir dégoûté et pénible. " En 1919 et en 1920, le jeudi, après le déjeuner, le petit Louis Poirier vient en charrette de Saint-Florent à Ancenis prendre sa leçon de solfège, suivie de sa leçon de piano, au cours des Demoiselles Quignard. " " L'enseignement donné au cours des Demoiselles Quignard était très traditionnel. Elles dissociaient toujours la lecture et l'interprétation."En 1968, Pascal Quignard reprit les orgues d’Ancenis des mains de Marthe Quignard. Il évoque ses trois grand-tantes : Juliette, Marthe, Marguerite, toutes trois musiciennes – modestes, délicates, mystérieuses, silencieuses, fascinantes comme les sœurs Brontë. Il évoque aussi l'embourgeoisement de certains écrivains comme Gracq et Louis- René des Forêt à la simplicité des siens de ses tantes, lui il a besoin de peu pour vivre." Moi, le neveu des musiciennes pauvres, je gardais le nom pauvre, le nom dédaigné par les riches autochtones, de Saint- Florent-le-Vieil, des organistes Quignard. "On écrit parce que l'on ne peut pas le dire, c'est très juste. On ne peut pas parler quand l'on a du chagrin. " On peut écrire même quand on pleure."

Pascal Quignard rend hommage à un ami, Gérard Bobillier, qui venait de mourir. " Compléments aux leçons de solfège et de piano sur Gérard Bobillier et sur Paul Celan" Grâce à Celan, il a traduit du Grec, traduire s'est transmettre.  Pascal Quignard écrit  des pages éblouissantes sur l’amitié . 
" L'amitié est très différente de l'amour. "  
 Ce petit ouvrage est une petite merveille simplement délicate. Un voyage à travers les mots et l'origine des mots et l'amour pour le grec ancien tient une grande place.  Un petit livre qui se lit et se relit avec un immense plaisir. Complément chez Margotte

4 commentaires:

Cristie a dit…

C'est le deuxième avis très positif que je lis sur ce livre ... Alors pourquoi pas !

Philisine Cave a dit…

Quignard écrit vraiment bien : j'aime son style, fluide sans prétention mais avec un travail délicat et discret. Quelqu'un qui n'est pas dans la surenchère des petites phrases.

Dominique a dit…

Tu en parles vraiment très bien, ce petit livre m'a enchanté et il fait partie de ceux que je relirai forcément un jour

Malice a dit…

Oui c'est un livre émouvant et si l'on aime la musique des mots : livre à lire à tout pris !!!!!
@ Dominique merci bien ;-)