Pages

dimanche 28 avril 2013

MARIE NDIAYE : LADIVINE

Une fois par mois, dans le plus grand secret Clarisse Rivière se rend à Bordeaux pour y voir sa mère.  " Elle disait maintenant se prénommer Clarisse. Il y avait autrefois dans sa classe, une Clarisse aux longs cheveux qui tombait dans son dos comme une tenture soyeuse." Clarisse redevient Malinka. Sa mère est une femme de ménage, et Clarisse à honte de sa mère. Elle a même caché son existence à son mari Richard.
Elle donnera naissance à une fille qu'elle nomme Ladivine comme sa mère. "Quand l'enfant fut née, elle la prénomma Ladivine. C'était le prénom de la servante."Les parents de Richard Rivière ont un chien-loup bien étrange. "La frappa alors une évidence : ce chien aux manières élégantes avait les yeux de la mère de Malinka." Des années plus tard, Ladivine grandit et elle s'installe à Berlin avec Marko et la voilà maman de deux enfants Annika et Daniel. Ladivine est professeur de français et Marko réparateur de montre. Puis un drame arrive ....

Je n'avais pas été convaincu par "les trois femmes puissantes", ce roman m'était littéralement tombé des mains.  Là je dois dire que je suis séduite un peu plus par la plume de Marie N'Diaye. Elle a une  écriture aucun doute, un univers bien à elle où le  réel et le merveilleux se côtoient. L'écriture  est très cinématographique. Malgré, ne nombreuses qualités indéniables que possède le roman, je n'ai pas été pour ma part complètement séduite par ce roman, je lui trouve des longueurs ( 400 pages tout de même) et il se dégage une atmosphère à la moitié du livre ronronnante. De ce fait, je n'ai plus trouvé le moindre intérêt à ma lecture, j'ai décroché complètement. Je serai curieuse de lire un roman plus court de Marie Ndiaye, voir une pièce de théâtre car son roman "Ladivine" est très structuré et il mérite une attention tout de même. 
Voir ici sur Babelio plusieurs critiques que je rejoins en partie le même point de vue. 


4 commentaires:

GANGOUEUS a dit…

Ladivine. Le titre n'est pas très attrayant. Le sujet semble intéressant, mais, vu le style très ampoulé de Marie N'Diaye, si tu y rajoutes des longueurs, c'est compliqué...

Philisine Cave a dit…

Je suis contente de lire tes expériences concernant les oeuvres de Marie N'Diaye que je n'ai toujours pas lue.

Malice a dit…

Gangoueus : Oui tu as bien compris !
@ Philisine Cave : Oui en plus c'est un auteure qui est très lue et appréciée d'une façon dithyrambique.

Anis a dit…

J'aime beaucoup en général son écriture mais c'est vrai qu'elle peut laisser le lecteur un peu en retrait.