Pages

samedi 24 décembre 2011

NOËL ET LEWIS CARROL


Traduit par Maxime Rovere (Lettre à Alice et à quelques autres)

À Alice, Lorina et Edith Liddell
Dédicace de la Maison de vacances de Catherine Sinclair (1839)
Noël 1861

Libres jeunes filles, en 
Ouvrant ce petit livre, 
Retenez bien sa belle histoire
Ici livrée à vos yeux noirs
Ne pensez pas que vos VACANCES
Aux heures de jeu se réduisent. 
À la MAISON  des jours heureux
Les cours sont-ils si ennuyeux ?
Il y a dans chaque MAISON
Certains enfants très généreux, 
Et qui sont très gentils entre eux
Et qui ne font jamais la moue. 
Dans la joie, ils travaillent et jouent
Ils trouvent du plaisir à tout !
Toute la vie, soyez-en sûres, et alors aussi
Heureuse qu'une vie de VACANCES infinie.

1 commentaire:

maggie a dit…

J'adore ce poème -jeu ! Joyeux noel à toi !