Pages

samedi 26 novembre 2011

HELLA S.HAASSE : Un long week-end dans les Ardennes

Traduit par : Annie Kroon

La grande pianiste Edith Waldschade aime les loups (comme ne pas penser à la pianiste française Hélène Grimaud) et elle en élève trois dans sa propriété des Ardennes belges, en dépit des légendes effrayantes que lui racontait son père quand elle était enfant. Erik Waldschade est un éminent spécialiste hollandais des rites et de la culture germanique. Elle habite le domaine de Breidablick, un vaste parc. son père l’avait acheté à la fin de la guerre car il se situait selon lui à la frontière des mondes germanique, celte et latin. Yon Altmann, un violoniste israélien, un ancien amoureux à qui elle écrit et lui explique l'odieuse situation qu'elle vit sa sœur Gerda et son beau-frère Egon Blanck, et leur fille Sif. Ils sont férus de folklore néo-nazi, malsain, ils ont pris l'initiative d'y organiser, en son absence, une fête autour de l'identité  qui a mal tourné. " A la demande de Matthias, elle (Stif) avait donné d'autres détails sur la fête des Originiens. Elle avait disait-elle , de ses yeux vu comme une bande d'individus, portant des masques d'animaux , avait surgi du bois, et, se ruant sur un groupe qui dansait tranquillement en rond, avait semé la panique par ses vociférations et ses bonds sauvages." Des fuites, dans la presse, font état de pratiques barbares et évoquent une résurgence du nazisme...
Un certain Erwin Waldschade  se fait passer pour être le demi-frère d'Edith arrive par hasard et s'infiltre dans la vie d'Edith, un personnage pour le moins étrange. Que veut-il ?
Matthias Crone, un jeune homme de vingt-trois ans qui s'intéresse de près aux loups. C'est par hasard en se documentant sur les loups et les coutumes populaires du Moyen Age qu'il tomba sur le nom du père d'Edith : Erik Waldschade. Avec son ami Rollo Bleys, une vieille connaissance à Matthias, et un soir en allant boire un verre il tombe sur Sif. Donc Rollo et Matthias partent en moto pour un long week-end dans les Ardennes.
Mon avis concernant ce roman intéressant et passionnant, intrigant, dérangeant, loin d'être inintéressant.
Les personnages ne sont pas attachant assez froid, l'ambiance du roman est tendue et sombre, assez étouffante. J'avais lu de Hella S.Haasse, "Le Seigneur des thés", un livre très différent de celui ci Un long week-end dans les Ardennes. C'est un roman étrange tant par son sujet que par sa forme, un roman qui ne laisse pas indifférent, qui interpelle.
Il y a peu Cécile a lu ce roman d'Hella S.Haasse aussi elle fait un rapprochement avec le film Festen (je n'ai pas vu ce film) voir même avec celui d'Agatha Christie. Concernant le rapprochement avec Agatha Christie cela n'est pas faux et assez juste en effet, voir bien vu ! Et sa perception du roman est assez juste d'ailleurs aussi pourquoi pas. Voir aussi le billet de Claudialucia

2 commentaires:

Cecile a dit…

Merci ! Je note le titre dont tu parles car tu dis que c'est une autre ambiance. Je viens de lire Des nouvelles de la maison bleue et j'ai trouvé que c'était la même ambiance (un petit côté Desperate Housewives en plus). Chez Dominique, j'avais vu un autre titre qui semblait différent. Je ne me rappelle plus lequel par contre.

Schlabaya a dit…

J'ai lu un certain nombre de ses romans et en effet ils sont souvent déroutants. Le Seigneur du thé est d'une facture plus classique, écrit à une période antérieure.