Pages

vendredi 20 mai 2011

BEATRIX BECK : L'Île dans une bassine d'eau


Les titres de ces contes ressemblent à une comptine sans queue ni tête mais que Béatrix Beck affectionne particulièrement :
Dog, Le costume enchanté, Troll et Girolle, L'Idiot et la fée, La laveuse de vaisselle, Naz l'épouvantail, Les oiseaux Cris-de-la-Princesse, Ilide et Irline, Le sortilège des oies, L'arbre creux, La petite fille de verre, La moindre des fées, L'enfant de la sorcière, La fée changé en femme, L'île dans une bassine d'eau.
Ces contes sont des histoires de fée, de sorcière, de féerie dans la pure tradition des contes, cela surprend par leur côté irréel. Le monde de Béatrix Beck, original, parfois déconcertant, parfois cruel par exemple faire don de la laideur dans "Naz l'épouvantail". Sa mère était irlandaise, son goût de la nature et du monde féerique vient d'elle. " Dansant et volant de joie, la fée se hâta vers le palais royal. Par la fenêtre ouverte, elle entra à tire- d'aile et s'approcha du lourd lit doré à baldaquin où reposait la souveraine et l'enfant."Pas facile quand on est fée de trouver un filleul voir "L'idiot et la fée". "Les oiseaux Cris-de-la-Princesse" est un conte poétique d'une grande tristesse. "Ilide et Irline" est un conte hommage à la nature qu'affectionne tant Béatrix Beck pour elle les arbres sont des humains. Elle a d'ailleurs intitulé une nouvelle "l'arbre creux" C'est un recueil de contes merveilleux, l'écriture de Béatrix Beck est vraiment sublime et subtile.
Comme dans les contes de Ch. Perrault et de Grimm nous retrouvons la symbolique des chiffres. Comme dans la mort irrégulière l'on retrouve ici le plaisir d'incorporer au texte des comptines. Beaucoup de poésie, Béatrix Beck aime les petites choses minuscules voir dans son conte "la moindre des fées" Mme Grosjean qui fait sa lessive avec une bulle de savon !
Je serai assez curieuse de savoir comment son perçu ses contes par les enfants. Le dernier conte, "L’île dans une bassine d’eau" évoque un petit prince Irli fragile couvé par sa mère Irline, une biche et un oiseau. " Enfin, ce jour arriva. À peine Irli fut-il éveillé dans son lit de verre filé, que deux pages entrèrent dans sa chambre en tenant une grande bassine pleine d' eau claire."
Le jeune Prince se conduit en tyran, il provoque naufrage, incendie, catastrophes, jusqu’à ce que la biche et l’oiseau sauvent le petit peuple et abandonnent le roitelet à sa solitude.L'univers des contes de Béatrix Beck sont féérie et la cruauté. Ils sont exigeant dans l'écriture. L'on ne retrouve pas cette qualité dans la littérature jeunesse contemporaine.

Aucun commentaire: