Pages

mardi 30 novembre 2010

GRIMM : Les trois fileuses & La gardeuse d'oie à la fontaine



Les trois fileuses
L'histoire d'une fille paresseuse qui ne voulait pas filer. Ce n'est pas le roi mais la reine qui passe, la mère dit à la reine " Je ne peux l'empêcher de filer, elle veut sans cesse et sans trêve filer, et je suis pauvre et je ne puis lui procurer le lin." La reine répond "donnez-moi votre fille au château, j'ai du lin à suffisance, elle pourra filer tant qu'elle en aura envie. "
Une fois la jeune fille étant au château, elle découvre la multitude de lin. Et elle se dit mais je ne pourrais pas tout filer ! Trois jours plus tard elle n'avait toujours pas filer le moindre lin. Ce n'est pas un petit monstre lubrique comme dans le conte anglais qui va venir à son secours mais trois fileuses qui sont en quelques sortes gentilles fées/sorcières qui demandent qu'une chose c'est d'être invité à la noce. Car, une fois tout filé la jeune fille épousera le fils aîné de la reine. Et la chute de ce conte est extra !!!!!!




La gardeuse d'oies à la fontaine
Alors une femme d'un certain âge vit en solitaire avec ses oies dans la montagne. Elle ramasse de l'herbe pour ses oies ainsi que des fruits sauvages et elle rempotait le tout sur son dos. Quand elle rencontra quelqu'un elle lui dit ceci : "Bonjour, pays, il fait beau aujourd'hui. Oui-da, ça vous étonne de me voir traîner mon herbe, mais il faut bien que chacun se charge de son fardeau." Un jour elle rencontre un jeune homme un comte, elle lui demande de l'aider à porter son fardeau. Il s'exécute avec beaucoup de mal. Une fois arrivée il fait connaissance de sa fille qui s'occupe des oies. Elle lui remit en récompense une petite boîte taillée dans une unique émeraude. Il erre dans la région et débouche dans une grande ville, il est amené à se rendre chez un roi et une reine. Ce roi et cette reine ont trois filles dont " la cadette était si jolie que le monde entier la tenait pour une merveille. Elle était blanche comme la neige, rose comme une fleur de pommier, et ses cheveux étaient aussi brillants quel les rayons du soleil. Lorsqu'elle pleurait, ce n'étaient pas des larmes qui lui coulaient des yeux , mais rien que des perles et des pierres précieuses. " Le roi voulu savoir laquelle de ses trois filles l'aimait le plus, la plus jeune dit : "Le meilleur des mets je ne le trouve pas bon sans sel, c'est pourquoi j'aime mon père autant que le sel." Le roi fut en colère, il fit arracher un sac de sel sur son dos et deux valets emmènent la jeune fille dans la forêt. Et il se trouve qu'il y a un lien entre la boîte d'émeraude et la cadette. La jeune fille, la gardeuse d'oies, voilà trois ans qu'elle habite avec la vieille femme. Certaine l'invite à revêtir la robe qu'elle portait quand elle est arrivée. La voilà qu'elle revoit le comte et ses parents le roi et la reine.
C'est un conte simple peut connu de Grimm dont l'histoire du roi et de ses trois filles fait penser au Roi Lear de Shakespeare. La note du merveilleux est dans les larmes.

Aucun commentaire: