Pages

lundi 8 novembre 2010

CHARLES PERRAULT : RIQUET LA HOUPPE & LES FÉES



Je vous présente deux contes de Perrault, où le rôle de la fée joue un rôle important. Car la fée par définition prédit l'avenir de Riquet mais aussi des princesses et des filles dans "les fées". Réflexion sur la beauté et la laideur.

Illustré par Jean Claverie un petit délice !!!
aux éditions Albin Michel Jeunesse

" Tout est beau dans ce que l'on aime ;
Tout ce qu'on aime a de l'espit"

Une reine a donné jour à un fils d'une laideur qu'elle en était désolé. Une fée s'est penchée sur son berceau et elle a fait le nécessaire pour que cet enfant soit agréable. Il avait une petite houppe de cheveux sur la tête, ce qui fit qu'on le nomma Riquet à la Houppe. Passe sept ou huit ans, dans le royaume voisin, une reine deux filles dont
une est très belle et l'autre est très laide. Dans un bois, Riquet à la Houpe (laid) rencontre la princesse (belle).
" - J'ai le pouvoir, madame, dit Riquet à la Houpe , de donner de l'esprit autant qu'on en saurait avoir à la personne que je dois aimer le plus ; et comme vous êtes, madame, cette personne, il ne tiendra qu'à vous que vous n'ayez autant d'esprit qu'on en peut avoir, pourvu que vous vouliez bien m'épouser." Un conte qui tourne autour de la laideur et de la beauté. Un conte que je ne connaissais pas. Un délice que se soit le texte de Charles Perrault que les illustrations de Claude Claverie. Avec ce conte de Charles Perrault l'on pense à la Belle et la Bête. La forêt contrairement à la plus part des contes n'est pas le lieu de tous les mystères, l'endroit où la parole se libère. C'est le compte de Perrault le moins féerique même si au début il est question de fée qui se penche sur le berceau de Riquet.

Les Fées
Une veuve qui a deux filles, l'aîné ressemble sa mère et la cadette à son père. La plus jeune est une très jolie fille. La mère ne l'aime point. Elle l'oblige à aller chercher de l'eau à une fontaine. Et un jour qu'elle puisa de l'eau elle vit une pauvre femme à qui elle lui donne à boire. Cette pauvre femme est en faite une fée et elle lui dit : " Vous êtes si belle, si bonne, et si honnête, que je ne puis m'empêcher de vous faire un don ." Et il sort de sa bouche que des diamants et autres pierres précieuses. Et une fois rentrée chez elle sa mère n'en revient pas. Elle y envoie Fanchon sa préférée , et elle se trouve non pas face à face avec une femmemisérable mais avec une princesse. Fanchon est tout le contraire de sa sœur cadette, elle n'est pas aimable donc il sort de sa bouche que des serpent ou un crapaud. Heureusement la jolie cadette cadette s'en sort à merveille et elle se marie avec le fils du Roi.
Le thème au centre de ce conte c'est le thème de la mère et plus particulièrement des mauvaises mères. Là aussi la forêt n'est pas le lieu des mystères mais des rencontres qui joue sur notre destin. Il est amusant de constaté que la cadette n'a pas d'identité l'on ne connait pas son prénom contrairement à l'aînée qui possède un prénom d'une grande laideur Fanchon.

Aucun commentaire: