Pages

lundi 29 novembre 2010

ANDERSEN : LA PETITE FILLE AUX ALLUMETTES


Est un joli conte qui se marie bien avec l'attente de Noël et le froid. C'est un célèbre conte d'Andersen.
La vieille du jour de l'an, tout le monde était chez soi au chaud. Mais pas une petite fille, très pauvre, avait des allumettes. Elle est invisible personne ne la voit. Elle n'a vendu aucunes allumettes, elle ne peut pas rentrer chez elle. Tous les passants sont indifférents face à la petite fille pauvre qui n'a rien que de vendre des allumettes. Par magie grâce à une allumette qu'elle a réussit à allumer. "Une flamme s'éleva et éclaira le mur, qui devint soudain transparent comme du verre. L'enfant vit à l'intérieur de la maison. Il y avait une longue table couverte d'une nappe blanche immaculée sur laquelle avaient été disposés des assiettes en porcelaine de Chine."
En un clin d'œil un moment magique s'ouvre face à elle. Le merveilleux est là sous ses yeux.
Elle voit sa grand mère, qui l'emmène loin de la misère et du froid.
C'est un conte triste, c'est certain mais comme toutes les histoires triste c'est beau. La petite fille aux allumettes est une étoile qui brille dans la nuit de Noël tout particulièrement !

C'est un conte très actuel, très poignant parce que c'est une histoire intemporelle.

8 commentaires:

Kenza a dit…

Oui, tout à fait dans les couleurs du temps pour les fêtes de fin d'année!
Bisous et très belle journée Malice

Wictoria a dit…

je pleure toujours en lisant ce conte, je suis peut-être quelque part cette fille qui est emportée par ses rêves (même si ma maman est toujours là !)

Jade a dit…

Lu enfant ce conte me paraissait terriblement injuste et cruel, comme il me paraissait cruel et d'une autre époque d'imaginer qu'on puisse mourir de froid dans la rue.C'était dans un recueil de contes d'Andersen que j'ai du lire plusieurs fois en évitant celui-là, ne pouvant supporter l'image des petites mains glacées grattant les allumettes.Bizarrement c'est celui dont je me souviens le plus aujourd'hui.Il me serre toujours le coeur.

Malice a dit…

@ Kenza : un conte de Noël à la fois lumineux et qui sert le cœur en même temps ;-)
@ Wictoria : Oui, ce conte est d'une grande tristesse. Mais il résonne dans l'actualité du moment : le froid, la faim, ma de toit pour se réfugier. L'indifférence est toujours là ! Les contes d'Andersen sont souvent cruels et assez triste.
@ Jade merci d'en parler si bien !

Lily a dit…

Je l'ai lu avec Thomas il y a un an (il devait le lire pour l'école), je l'aimais beaucoup enfant (d'ailleurs l'image que tu mets en illustration me dit quelque chose....).
En le lisant avec Thomas, j'étais presque en larmes, la voix enrouée, j'ai eu du mal à le finir... Mais qu'il est beau...

Malice a dit…

@ Lily que ton petit garçon à eux la gorge nouée à la lecture de ce conte cela n'a rien d'étonnant !
Concernant l'illustration pour ce conte je l'ai trouvé sur le net car je trouve qu'elle correspond bien à l'ambiance que j'ai de ce conte.
Mais ce n'est pas celle du livre de ma bibliothèque scolaire, qui est assez laides je dois dire ;-)

Tatieva a dit…

Mes songes sont curieux... Il y a deux nuits, je rêvais d'une petite fille s'échinant sur une allumette... et hier soir aussi.
Ce conte est incroyablement beau et triste, j'espère que dans l'autre monde, cette jeune enfant aura chaud et mangera à sa faim, joliment entourée de ceux qu'elle aime...

megote a dit…

c'est MON cote..petite ce conte me consolait..car je ne me sentais plus si seule.
Andesen a ete un enfant tres pauvre et quasi abandonné.il a connu cette solitude qui emmure.
l'illustration ets tres belle...