Pages

lundi 17 mai 2010

JANE AUSTEN & MOI


Cela n'engage que moi, mais voici un billet autour de Jane Austen de ma perception de cette romancière anglaise.

Je suis rentrée dans l'univers de Jane Austen grâce à ce film de Joe Wright. Je n'ai pas trouvé ce film extraordinaire mais il m'a séduit tout simplement pour son caractère très anglo-saxon
et surtout il m'a donné très envie de lire Orgueille et préjugé . J'en parle bien modestement je dois dire, c'était au tout début de mon blog, j'ai été éblouie (le mot est vraiment exact) par la palette des sentiments qui est exposée idem pour Raison et sentiments puis ensuite j'ai lu "L'abbaye de Northanger" (fraîcheur /noirceur) et "Lady Austen" (mordant à souhait .
J'apprécie de n'être pas la seule dans un constat concernant cette romancière :
" On sait ma passion, parfois aveugle, pour Jane Austen, mais force est de constater que je ne puis plus supporter l'engouement qui entoure ce nom, au détriment d'une œuvre la plupart du temps mal comprise - quand elle a été lue. C'est mon ami américain Jim, fin lecteur, qui m'a ouvert les yeux. Oui, je suis snob et je n'aime pas Jane Austen, depuis presque deux décennies, pour les mêmes raisons que vous" ses impressions (de mon amie Holly G ) confirment bien mon ressenti et me rassure. Même si je ne suis pas forcément une lectrice puriste et encore moins une spécialiste de Janes Austen. Quand j'ai découvert approché son univers j'ai aimé sentir la fraîcheur de la campagne, la finesse du trait, cette écriture forte qui décrit à merveille son époque, et qui observe son milieu social avec justesse etc .. et le petit côté conte de fée de petites filles qui rêvent au Prince Charmant.

Bref, il y a quelques temps, j'assiste à une rencontre entre bloggueuses et là je suis complètement abasourdie, j'en revenais pas en ce qui concerne les gloussements des Darcy par là des Darcy par ici, mais je n'ai pas lu le même livre : Orgueil et Préjugé.
"Non, non, Jane Austen n'était pas une oie, une nénette qui glousse, cette femme que l'on pense ou sous les traits d'une vieille fille sevrée de plaisirs ou sous ceux d'une incurable romantique qui se pâmait d'amour. Il ne faut pas non plus la lire à l'aune d'un féminisme anachronique." (impression toujours de mon amie Holly G et c'est bien vu même si le ton peut paraître excessif, mais c'est tellement vrais !) cela rassure de ce dire que je ne suis pas un petit martien :)))
Je tombe des nus, devant l'hystérie des Darcy (j'ai beaucoup de mal) , je trouve cela incroyable et ce ne fut que le début, parce qu'il y a eut, la vague de billets contre et pour le film de Joe Wright et la version de la BBC avec Colin Fith. Enfin tout pour me dégoûter de lire Jane Austen, cette version BBC que je possède pourtant,
toujours pas vu !!!
Puis il y a peu Un jour, je découvre chez Wictoria par le plus grand des hasard, une page SUBLIME une petite MERVEILLE ! sur Jane Austen ! Elle est magnifique de fraîcheur, de finesse, très anglaise j'aime beaucoup BRAVO ! Cela ma ÉNORMÉMENT plus ouf, enfin une lectrice normale comme moi. Tout est dis et rejoint ma pensée, rien qu'en regardant la bannière voilà pour moi l'univers de JANE AUSTEN, il se trouve là, et rien d'autre !

Je préfère cette illustration de Jane Austen car moins connu et elle correspond tout à fait à l'idée que je me fais d'elle moins austère, plus de légèreté.
Enregistrer un commentaire