Pages

samedi 6 mars 2010

HANS CHRISTIAN ANDERSEN : Le vilain petit canard & Le Petit Soldat de Plomb


Traduction de Régis Boyer

C'est l'été la nature revit, un petit canard voit le jour. Il fut couvé longtemps par sa mère. "Enfin, le gros œuf se fendit. ! "Pippip !" dit le petit en culbutant. Il était grand et laid." Le pauvre tout le monde se moque de lui et le rejette car il n'est pas comme tout le monde!
Et un conte magnifique de tolérance la fin est sublime. Cette fin montre combien la vie est dure mais que des surprises arrivent et rendent la vie meilleur.
Le vilain petit canard est un reflet de la propre vie d'Andersen.
Ses origines sont proches du vilain petit canard, c'est à dire gauche, mal aimé pour devenir à la sortie un auteur adulé et statufié. Ses origines sont très pauvre son père était un cordonnier et sa mère une lavandière analphabète. Enfant il était très rejeté par les autres car très maigre. Il pouvait passer du rire aux larmes. À trente ans, il avait échoué comme chanteur, danseur et acteur. Il a vécu très pauvrement en écrivant de la poésie et faisant les récits de ses voyages au Danemark, en Allemagne et en Italie. Quand il a commencé à écrire ses contes il devait connaître ceux des frères Grimm. Mais ses histoires sortaient surtout de la bouche de sa mère et de sa grand-mère. Toute sa vie, Andersen était vraiment le vilain petit canard, il tomba amoureux d'aristocrates ou de nobles. Il n'eut aucun succès amoureux . Il était souvent malade. L'ambition sociale et le snobisme sont des thèmes récurrents dans les histoires d'Andersen. Il était obsédé par l'idée de s' élever dans la société. Toute sa vie il souffrit de l'alcoolisme de sa mère, de l'absence de son père, de sa tante qui tenait une maison close, son oncle enfermé dans un asile psychiatrique. Il est un homme hypersensible. Il fût célèbre dans le monde entier de son vivant.
Andersen aborde dans ses contes, les grandes questions que se posent les enfants : D'où venons-nous ? Où allons-nous ? Quelle est notre place dans la nature ?



Le Petit Soldat de Plomb

Traduit par Anne Paraf

En 1840, Andersen est amoureux de la danseuse Jenny Lind. Le petit soldat de plomb c'est Andersen, le petit canard sauvage aussi.
"- Voilà une femme pour moi, pensa-t-il , mais elle est de haute condition, elle habite un château et moi je n'ai qu'une boîte dans laquelle nous sommes vingt-cinq, ce n'est guère un endroit digne d'elle. Cependant tâchons de lier connaissance. "
L'ambition sociale et le snobisme sont des thèmes récurrents dans les histoires d'Andersen. Encore une histoire délicate et cruelle !
Les illustrations de Georges Lemoine sont de toutes beautés et elles, enfin une rend hommage à Fanny et Alexandre de Bergman.

2 commentaires:

bouma a dit…

les éditions gallimard ont édité le vilain petit canard dans la collection "la clé des contes" en grand format par rapport au folio benjamin et ils ont bien fait car les illustrations prennent encore plus de sens. bravo de parler de contes, ce n'est pas toujours facile.

Malice a dit…

Merci Bouma. Oui et en particulier les contes d'Andersen sont vraiment pas faciles à commenter, mais c'est vraiment une merveille absolue !