Pages

lundi 1 mars 2010

Françoise LEFÈVRE : LA GROSSE


Un auteur que j'aime beaucoup, car elle publie de court texte d'une très grande sensibilité à fleur de peau. " Et puis un jour elle lit une annonce disant que dans un coin de Bourgogne on demande une gardienne pour un passage à niveau assez isolé sur une ligne où ne circule qu'un train par jour ou plutôt par nuit." Par hasard, Céline est garde barrière en Bourgogne, elle est grosse comme l'indique le titre du roman, plus jeune elle fut mince et coquette, la vie n'est pas aussi simple et fait que le corps change. " Elle sourit, Joconde obèse, que des siècles d'attente auraient fait grossir. Un quintal. Cent kilos. Elle sourit presque toujours et jette un châle sur ses épaules pour cacher l'absence les chagrins, le poids d'un enfant mort." C'est tout ce qu'elle a trouvé dans un premier temps elle parle trois langue, elle est l'amie des enfants qui l'aiment qui ne la jugent pas eux ! D'être grosse ne l'empêche pas de séduire un homme âgé Anatolis l'ami des abeilles. C'est un court texte sur le regard des autres, l'attention que l'on porte à l'autre. C'est assez cruel mais très réaliste malheureusement ! Un livre beau et très touchant.

Enregistrer un commentaire