Pages

mercredi 1 juillet 2009

JOYCE CAROL OATES : NULLE ET GRANDE GUEULE





Traduit par Claude Seban


Dans le cadre du club de lecture, j'ai choisi ce livre de Joyce Carol Oates (JCO) plutôt que "Nous étions les Mulvaney". Pour la raison suivante je ne voulais pas lire un gros livre pour découvrir cette auteure américaine. Donc j'ai pris et lu celui là, et je l'avais repéré chez Choupynette, je me mettait dis tient ce livre pour m'intéresser. Donc acte, voilà j'ai fait la connaissance des deux adolescents de roman psychologique américain Nulle et Grande Gueule. Mais qui sont ils plus exactement ? Nulle, s'appelle Ursula, elle est grande comme souvent les adolescents mal dans sa peau, elle a seize ans, très solitaire indépendante. Grande Gueule, c'est Max, un garçon brillant en classe, il a de l'humour, il parle beaucoup. Un jour, comme cela il a menacé de poser une bombe au lycée, il plaisantait. Mais, certaines personnes l'on pris au sérieux, cela à pris une tournure dramatique. Puis, Ursula ne comprend pas pourquoi on le soupçonne, elle prend sa défense. Ils deviennent amis voir très proche et une grande complicité se noue entre eux.
J'ai apprécié ce roman qui tourne autour de l'adolescence, de leur problème de leurs rapports avec les parents. JCO décrit à merveille cette société américaine hypocrite, le fanatisme religieux. Je pense que c'est un excellent roman pour découvrir l'univers Joyce Carol Oates. C'est un excellent livre pour les adolescents mais c'est aussi un très bon livre pour les comprendre.
(pas terrible la couverture version littérature jeunesse)


Livre lu par Doriane, Laurence (biblioblog)
Enregistrer un commentaire