Pages

mercredi 1 juillet 2009

JOYCE CAROL OATES : NULLE ET GRANDE GUEULE





Traduit par Claude Seban


Dans le cadre du club de lecture, j'ai choisi ce livre de Joyce Carol Oates (JCO) plutôt que "Nous étions les Mulvaney". Pour la raison suivante je ne voulais pas lire un gros livre pour découvrir cette auteure américaine. Donc j'ai pris et lu celui là, et je l'avais repéré chez Choupynette, je me mettait dis tient ce livre pour m'intéresser. Donc acte, voilà j'ai fait la connaissance des deux adolescents de roman psychologique américain Nulle et Grande Gueule. Mais qui sont ils plus exactement ? Nulle, s'appelle Ursula, elle est grande comme souvent les adolescents mal dans sa peau, elle a seize ans, très solitaire indépendante. Grande Gueule, c'est Max, un garçon brillant en classe, il a de l'humour, il parle beaucoup. Un jour, comme cela il a menacé de poser une bombe au lycée, il plaisantait. Mais, certaines personnes l'on pris au sérieux, cela à pris une tournure dramatique. Puis, Ursula ne comprend pas pourquoi on le soupçonne, elle prend sa défense. Ils deviennent amis voir très proche et une grande complicité se noue entre eux.
J'ai apprécié ce roman qui tourne autour de l'adolescence, de leur problème de leurs rapports avec les parents. JCO décrit à merveille cette société américaine hypocrite, le fanatisme religieux. Je pense que c'est un excellent roman pour découvrir l'univers Joyce Carol Oates. C'est un excellent livre pour les adolescents mais c'est aussi un très bon livre pour les comprendre.
(pas terrible la couverture version littérature jeunesse)


Livre lu par Doriane, Laurence (biblioblog)

13 commentaires:

kathel a dit…

Et encore un titre à noter ! Et puis, comprendre les ados, ça peut toujours être utile !

cheat a dit…

Des points communs avec "nous étions les Mulvaney" : le fanatisme religieux et l'hypocrisie. Des thèmes qui sont chers à l'auteur, visiblement.

sylire a dit…

C'était sylire, pas "cheat", je ne sais pas ce que j'ai fabriqué :-)))

Nanne a dit…

Personnellement, dans le cadre du Blogoclub, j'ai préféré ne pas lire un livre de Oates que j'ai dû abandonner par deux fois auparavant !! Je me suis jetée sur "Malavita" de Beancquista ... Je n'ai aucun regret !

Antigone a dit…

Je n'ai pas réussi à être prête à temps pour le jour J, j'avais commencé un recueil de nouvelles "vous ne me connaissez pas" que je n'ai pas terminé, tant pis. Pas certaine d'être très fan de l'auteur en fait, j'avais déjà abandonné "les mulvaney" !

Marie a dit…

Justement, après "Nous étions les Mulvaney", j'ai vraiment envie de lire d'autres romans de Joyce Carol Oates. Je note ce titre !

Annie a dit…

J'avais beaucoup aimé ce livre qui m'a encouragée à en lire d'autres de l'auteure mais "les Mulvaney", je n'ai pas pu...il faisait trop beau dehors...cela n'a rien à voir avec l'histoire, bien évidemment...

Malice a dit…

@ Kathel : Oui mais ces ado sont américains mais bon ! oui pour les comprendre
@ Sylire alias cheat : oui je pense :)Un coup de chaleur ! c'est pas grave :)
@ Nanne : et bien tant mieux :)
@ Antigone : Dommage
@ Marie : Je pense que je lirai un jour "nous étions les Mulvaney" car Oates un auteure à suivre
@ Annie : Ah ! ce soleil c'est sympa cela sent l'été qui pointe son nez c'est pas désagréable ;-)

Stephie a dit…

Je vois que toi aussi, tu as choisi un autre titre ;)

Karine :) a dit…

Tiens, tiens, je ne connaissais pas celui-là! Pourquoi pas!

ELOU a dit…

J'aime beaucoup cette auteur et j'ai lu ce roman il y a déjà quelques années, j'avais aussi trouvé la couverture pas terrible mais aimant beaucoup Joyce Carol Oates, je n'ai pas hésité. Je te conseille vraiment de poursuivre ta découverte: j'avais beaucoup apprécié "mon coeur mis à nu".

Anjelica a dit…

je n'ai pas encore découvert cette auteure et je compte le faire avec les mulvaney mais je pense proposer ce livre à ma fille.

Hambreellie a dit…

J'aime beaucoup les romans de Joyce Carol Oates, c'est un(e) grand écrivain !!!