Pages

jeudi 9 avril 2009

MONIQUE PROULX : CHAMPAGNE


Je connaissais Monique Proulx de nom je savais qu'elle était connu pour écrire surtout des nouvelles mais je n'avais rien lu d'elle. Et là j'ai eu l'opportunité de lire ce merveilleux roman.
Un petit bijou ! "Il lui dirait : champagne et campagne même combat. Mêmes bulles d'allégresse. Même mot, fondamentalement. Qui sait encore qu'au Moyen Âge tout ce qui n'était la ville , tout ce qui était territoire sauvage s'appelait la champagne ? Les champignons poussent dans la champagne. La champagne est belle en juillet. Plus tard, l'usage oral troquerait le CH contre le K, faisant de la champagne verte une verte campagne-"Au bord du Lac de l'Oie dont le domaine appartient presque en totalité à Lila Szach, vieille femme d’origine polonaise, elle préserve la nature contre tous les prédateurs de l’espèce humaine, "Il n'avait pas le droit d'être chez madame Szach celle à qui appartenait les deux tiers du lac." Elle a une passion pour les champignons, les chats, la nature mais elle n'aime absolument pas les êtres humains, c'est une vrais sorcière Lila Szach . Jérémy la surnomme SS.
Le personnage central de ce roman est la campagne, la forêt des Laurentides et sa faune. Monique Proulx a un grand sens de l'observation et de précision de la nature.Les personnages principaux qui gravitent autour du lac sont : Simon : nommé aussi le Curé, il a été le premier à acheter à Lila Szach un chalet bleu. Il est retraité et sa femme Marianne travail à Montréal comme infirmière. Il a deux enfants Loïc et Jeanne.
Mon personnage préféré car le plus attachant est celui de Jérémy. C'est le fils de Marco le neveu de Simon, Jerry Potter car il est un grand fan d'Harry Potter. Il aime les insectes, la nature, la liberté, l'évasion.

Autour du Lac de l'Oie se trouve une forêt inaltérée avec des chevreuils, des écureuils, des insectes et des chanterelles, une faune et une flore foisonnantes. Les personnages de ce roman sont humains et ils sont réfugiés dans la célébration de la beauté. Ses personnages sont plus ou moins écorchés par l'existence, et dont les vies entrecroisées donneront lieu à une formidable aventure humaine, faite de morts et de renaissances durant un été québécois. Les thèmes de ce roman sont nombreux celui d'une famille éclatée, l'infidélité amoureuse, la mort proche, le vieillissement et surtout préserver la nature c'est là le plus important.

Rapprochement entre la nature et les humains : " il reconnaissait ce sauve-qui-peut désespéré, il l'avait vu à la télévision dans des films de guerre ou dans les actualités au sein de pays barbares, et c'était étrange de constater à quel point les fourmis et les humains se ressemblaient quand il s'agissait de panique." Importance du lac, il y en a beaucoup au Québec des lacs "le lac bougeait et bruissait sous sa pagaie comme une masse animale primitive et puis retournait, aussitôt calmé, à son existence minérale. Qu'est ce qu'un lac ?"

La construction de ce livre peut surprendre voir dérouté le lecteur construction de ce roman est éclatée mais cela m'empêche pas une écriture magnifique. J'ai été époustouflé par la qualité de l'écriture, remarquablement rare. J'ai eu l'impression d'être une lectrice voyeuse, une petite fourmi qui observe ce petit monde.
Puis ce livre ma touché personnellement car il m'a rappelé mes vacances d'été chez mon oncle québécois. Il habite dans la région de Québec (la ville) à Saint Charles prés d'un lac . J'ai eu l'impression que les personnages du roman de Monique Proulx sont aussi les voisins de mon oncle.

Livre lu par Catherine du Biblioblog, un billet magnifique à la hauteur de ce roman celui de Venise ,voir là aussi Paul-André Proulx Littérature Québecoises
Enregistrer un commentaire