Pages

vendredi 6 février 2009

La Belle au bois dormant - Détournements


Charles Perrault : le 12 janvier 1628 - à l’âge de 75 ans, le 16 mai 1703. Sa version de la Belle au bois Dormant est la suivante. Comme toujours dans les Contes, la Belle est l'enfant d'un Roi et d'une Reine. Pour le baptême sept fées furent conviées donc sept marraines. Mais, une méchante et vieille se joint à la fête alors qu'elle n'était pas conviée. Donc, elle ne fut pas accueillit chaleureusement, et elle décida de se venger. " Le rang de la vieille fée était venu, elle dit et branlant la tête, avec plus de dépit que de vieillesse, que la princesse se percerait la main d'un fuseau et qu'elle en mourrait" heureusement qu'une gentille fée rassure les parents le Roi et la Reine "elle tombera seulement dans un profond sommeil qui durera cent ans, au bout desquels le fils d'un roi viendra la réveiller".
L
e temps passe, la jeune princesse vers l'âge de quinze ans rencontre une vieille femme qui est entrain de filer la laine, et elle va se piquer et s'endormir heureusement un charmant prince viendra la réveiller.
Les Frères Grimm
La version est plus courte. Ce n'est pas sept fées qui se penchent au dessus du berceau mais treize sages-femmes. Or le roi ne peut les inviter toutes, parce qu'il ne possède que douze assiettes d'or et que, de toute évidence, les sages-femmes ne peuvent être servies dans une autre vaisselle. La treizième est donc "oubliée" et interdiction à la Belle de se servir d'un fuseaux , sauf qu'il y en a un laissé aux mains d'une vieille fileuse qui pourrait être la treizième sage femme. Et là, la Belle s'endormira pour Cent ans ! Et la vie s'arrête ! La vie reprend ses droits à l'arrivée du Prince. " Les mouches continuèrent à marcher sur les murs, le feu dans la cuisine reprit. Le rôti se remit à rissoler et le cuisinier donna au marmiton une gifle qui le fit crier, et la servante finit de plumer le poulet" Beaucoup d'humour amusant ce passage.
Le conte se termine bien par un happy end. "ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours"

Remarque de la symbolique des chiffres 7 fées chez Perrault et 13 sages- femmes chez Grimm
L'importance des saisons dans ce conte, la Belle est engourdi par l'hiver et le jeune prince qui la réveille représente le soleil printanier.
Alison Lurie dans son essai "Ne le dites pas aux grands " concernant la belle au bois dormant version Perrault que "la fin du récit d'origine selon laquelle l'héroïne donne naissance à deux enfants après avoir été réveillée par l'amour passionné du prince." Personnellement je trouve que la fin du conte de Perrault ressemble à Hansel et Gretel qui est un conte à part entière des frères Grimm.

version album édition Nathan - collection Les petits cailloux illustration Nathalie Novie
Version qui s'adresse aux petits , c'est soit disant la version de Grimm que nous présente Nathan. Mais en faite c'est une version encore une fois allégée pour les petits. Comme il est question de fée et non de sage femme ce serait plutôt la version Charles Perrault (mais abrégé tout de même) que Nathan présente dans ce livre. Il a l'avantage d'être magnifiquement illustré par la talenteuse Nathalie Novie.

En faite ce livre est un mixte du conte de Perrault et de Grimm à l'attention des petits.
La Laide au Bois Dormant
Texte Grégoire Solotareff et illustration sa sœur Nadja - Dans le même esprit de détournement voir le petit Chaperon Vert et les Sur- fées
Comme dans le vrais conte, l'histoire commence pareil une reine rêve d'enfants. Mais elle donnera naissance à deux filles une très belle qu'elle gardera et une autre très laide qui sera caché au deuxième sous sol du château. Pour fêter l'évènement le roi convie ses connaissances et douze des treize sage-femme (là il reprend Grimm). La treizième s'infiltre, elle est anglaise, jette un sort à Belle. Le sort sera celui que l'on connait être piquer par un fuseau et de s'endormir d'un sommeil profond. Et, cette treizième sage femme s'occupera de la laide dans les sous sols du château.
Comme dans le conte évidement la Belle se piquera le doigt donc tout le monde s'en dormira sauf la laide. Elle se nomme Lady, je ne vous raconte pas la suite car elle est époustouflante, un régal magnifique, jouissif. Mais il n'empêche que beaucoup d'élément réel du conte reste.

Les Contes à l'envers de Dumas et Moissard : il y a un détournement de la Belle au bois dormant pas mal. Très moderne, très enlevé intitulé la Belle au doigt bruyant , très drôle car bourrée d'humour.

Dans les détournements voir Yvan Pommaux ici , un régal les John Chatterton Détective

Il est amusant de constater que dans la version de Grimm et de Perrault la haie d'épine est un élément important à l'histoire ainsi que dans les détournements.

4 commentaires:

Karine :) a dit…

J'aime beaucoup relire les contes de fées! Les vraies versions surtout, vu que celles que j'ai pu lire dans mon enfance étaient souvent... sucrées, disons!! :))

Anjelica a dit…

j'aimais beaucoup les contes quand j'étais enfant et maintenant c'est univers ne me tente plus du tout...
Mais ils ont joué leurs rôles puisque j'aime lire :)

Malice a dit…

@ Karine :) Oui, lire, relire les contes de fées c'est intéressant car ils ont été souvent dénaturé.
Sucrées : c'est Walt Disney qui en a rajouté un max de sucre!
@ Anjelica : dommage que tu ne t'intéresse plus aux contes car ils jouent un rôle en littérature important, entre autre pour créer un univers.Un bel exemple justement dans Angel que je suis entrain de lire la propriété Paradie House est une maison de conte de fée et plus particulièrement celui de la Belle au Bois dormant.

So a dit…

Moi j'aime bien tous les contes détournés! et je dois avouer que je n'ai pas encore lu celui là! j'y cours!