Pages

dimanche 21 septembre 2008

NUALA O'FAOLAIN : BEST LOVE ROSIE


Rentrée étrangère 2008

Traduit par Judith Roz

Le 12 septembre je me suis dirigée vers le Centre Culturel Irlandais.
Les éditions Sabine Wespieser et le Centre Culturel Irlandais rendaient un somptueux hommage à cette femme qui a publié son premier roman en 1996 . Sa famille irlandaise et ses proches étaient là présent au cours de cette soirée. Beaucoup d'émotion, de monde, moi je n'avais pas réservé je me suis rendue à cette soirée par pure curiosité. J'aime beaucoup l'Irlande et particulièrement ce Centre Culturel qui est magnifique. Je n'avais pas encore lu le livre, je n'avais même rien lu de cette auteur. Malgré tout j'ai assisté à cette soirée bilingue, lecture par une comédienne anglaise et en français par Emmanuelle Devos une grande admiratrice de cette écrivain.
Le lendemain le jour de mon anniversaire je me suis plongée dans cet épais roman avec délice et émotion .
Thème de ce livre et aussi de toute l'œuvre de Nuala O'Faolain : le vieillissement au féminin vu en Irlande et aux Etats-Unis (le nouveau monde et l'ancien monde).
" Vieillir est sans doute aussi terrible pour un homme vaniteux que pour une femme ordinaire- pour toute personne qui a été, d'abord et avant toute chose, l'objet du regard des autres. C'était déjà assez dur d'être moi et de voir les sillons s'approfondir dans la peau relâchée de ma lèvre supérieure ; qu'aurait-cet été si, en mon temps, j'avais ressemblé à Marilyn Monroe ?"
Les deux personnages principaux de ce livre : Rosie, journaliste, et Min sa tante alcoolique qui l'a élevée. C'est un peu une seconde mère pour Rosie.
"Min avait été une mère pour moi dès la semaine de ma naissance, mais aucune loi n'oblige à comprendre sa mère , et encore moins une tante qui a pris le relais à la mort de sa sœur"
Pour sa vieille tante, Rosie va essayer de trouver des ouvrages de développement personnel et pourquoi pas d'en écrire un elle-même. " J'ai un projet. Je songe à écrire un petit livre - un petit guide, tu sais, comme ceux qu'on trouve en caisse dans le librairie, Dix manières de se dégotter un homme ou Quatre tuyaux infaillibles pour gagner un million. J'en ai acheté quelques-un pour Min sur la dépression et c'est comme ça que j'ai eu l'idée. Je veux dire, j'ai écrit des brochures, des articles et des prospectus ; je peux bien écrire ça aussi. Je vais aller à New York pour voir si j'ai une chance de percer sur le marché. En Amérique, les gens raffolent de ce genre de bouquins, surtout écrits par des Irlandais." Elle veut absolument aidé Min cette tante qui s'est occupée d'elle. Je trouve cette idée touchante, émouvante, attendrissante et magnifique. Min rejoint Rosie à New York.
La notion du temps est très présente, le temps de la vie (la vieillesse le temps qui passe) et ce lui de la lecture (se lit lentement). Ce livre est un merveilleux hommage à l'Irlande. Une belle découverte qui me donne envie d'aller à Stoneytown ce petit paradis qu'affectionne Rosaleen. Et j'ai aimé la plume de Nuala O'Falolain et son humour ravageur, le ton de la confidence. Un livre qui m'a terriblement touché et ému !
Mon ressenti en vers ce livre se trouve être le même que celui de la fameuse quatrième de couverture que vous pouvez lire ici et pour vous faire une idée de ce livre et de son style lire avec la lecture du 1er chapître.


Enregistrer un commentaire