Pages

vendredi 29 août 2008

YANN MARTEL : l'Histoire de Pi

lu dans le cadre de l'opération bibliolys
Livre a reçu le prix prestigieux Booker Prize en 2002.



Il a été traduit par les parents de l'auteur Nicole et Émile Martel.

C'est l'histoire de Pi (Piscine Molitor Patel), il est le fils du directeur du zoo de Pondichéry. Ce roman est divisé en trois partie. Dans la première, Pi vit à Pondichéry en Inde avec sa famille, c'est son enfance. Thème de religion est très important dans ce roman, Pi croit en trois religions (christianisme, hindouisme, islamique). La famille décidera d'aller au Canada sur un cargo japonais le " Tsimtsum".
Deuxième partie, la traversée, l'océan Pacifique, le navire fait naufrage. C'est une véritable odyssée que va vivre Pi. Il se retrouve seul survivant, enfin presque, il partage son voyage avec Richard Parker un splendide tigre pendant deux cent vingt-sept jours, sept mois. Il a du apprendre à l'apprivoiser."J'étais seul, orphelin au milieu du Pacifique, suspendu à une rame, un tigre adulte devant moi, des requins sous moi, au centre d'une violente tempête."
Pi va se nourrir de poissons durant sa traversé, il va essayer d'en pêcher. Le poisson représente un symbole dans le christianisme. L'hindouisme référence à la religion et les animaux.
Pi se retrouve sur une île d'algues étrange, fantastique, est ce que l'on y croit, hallucination. Il est entouré par les suricates ambiance mystérieuse et de solitude, enfin pas tout à fait mais presque ....
Ce passage m'a fait forte moment pensé au livre d'Emily Gravett avec les suricates, mais aussi, l'homme Bonsaï, et L'île du Monstril d' Yvan Pommaux. " Pour commencer par les détails, je vis que toute l'île était recouverte d'algues, pas seulement ses rives. Je vis un grand plateau vert et une forêt verte en son milieu."
Troisième partie, il se retrouve sur la terre ferme au Mexique. Très cocasse le retour à la vie réelle avec deux enquêteurs japonais qui interroge Pi pour savoir si il avait sa traversé avec des animaux ou non. ,
C'est un livre fait travailler l'imaginaire du lecteur concernant le symbole de l'île, des suricates, du tigre. Est ce que le tigre symbolise Dieu ?

C'est un livre extrêmement riche en thématiques, c'est une leçon de vie et de survie. Ce livre est une réflexion sur la nature et son environnement.
Beau livre d'aventure ! Un conte, une fable philosophique. C'est un livre, époustouflant, étonnant et émouvant, croire ou ne pas croire à l'histoire de Pi peut importe. J'ai admiré Pi tout au long de ma lecture de son courage de son dépassement de lui-même . La force de Pi est dans son humour, dans sa vision de voir la vie. Pi est un personnage terriblement attachant.
Un livre merveilleux et d'évasion, de réflexion, une lecture très agréable qui permet de s'échapper du quotidien ! Il est juste de trouver quelques longueurs aussi. C'est un livre qui peut plaire à un grand nombre de personne tellement c'est un livre riche.
A écouter l'entrevue sur Radio-Canada à écouter ici
Livre lu par Catherine (biblioblog), Frisette, Les rats de bibliothèque, Papillon, Nymphette, Danaé

© Alice Théaudière (photo, elle me fait penser à celle de l'édition original des éditions XYZ, sans le tigre)

5 commentaires:

Karine a dit…

J'ai essayé de le lire il y a de ça plusieurs années... mais je n'ai pas passé la fameuse page cap où il se passe LE truc (j'ignore ce qu'est le fameux truc mais j'ai lu ton billet vite-vite pour ne rien savoir). Je n'ai pas abandonné par contre, il est toujours dans la pile!

Loula a dit…

Juste un petit mot pour te dire que je relance le mini-swap thé de Flo.
Bonnes lectures

vanillabricot a dit…

QUelques longueurs effectivement, et pour ma part j'ai moins aimé le passage sur l'ile.
Par contre j'adore la première partie, en Inde, la dernière avec sa reminse en question de l'histoire et les 2 japonais, et la traversée et cette histoire de survie et de dressage sommes toutes fascinantes!
Un 5/5 chez moi! J'adore. J'aime à la folie.

Malice a dit…

@ Karine : Je ne sais pas qu'est ce la fameux truc (est ce la deuxième partie : la traversée). En tout cas je pense que la force du livre vient comment il est perçu par le lecteur, comment le lecteur s'en part du livre .
@loula merci, c'est une super idée !!!!
@ Vanillabricot : bonjour et bienvenue sur mon blog, oui c'est une lecture qui marque !

La nymphette a dit…

J'ai adoré ce livre! pour tellement de raisons! Merci pour le lien