Pages

mardi 10 juin 2008

JEANNE BENAMEUR : LES DEMEURÉES



Merci à Beatrix de m'avoir offert ce petit livre qui est un vrais cadeau !

Luce une petite fille, vit avec sa mère La Varienne dans un coin d'un petit village. Elles sont soudés elles ne font qu'un, un bloc d'amour.

" La petite se serre très fort, les yeux fermés, contre le grand corps qui la réchauffe". Mademoiselle Solange, l'institutrice, elle veut absolument que Luce sache lire et écrire, c'est important, c'est vital ."

 La petite court vers la maison. Sur le chemin déjà elle égrène les mots qui ont réussi à occuper une place dans sa tête. Il faut garder le vide. Elle chante une étrange chanson où se mêlent toutes les leçons de Mademoiselle Solange. Luce a retenu les mots. Mademoiselle Solange les dit, les répète si doucement. Elle chante sur le chemin. Les mots s'accrochent aux branches des arbres. Les mots tombent dans la boue et s'enfonceront bien loin, sous les roues, sous les pas pesants qui colleront à la terre noire. Il faut.

Un livre magnifique, beaucoup d'émotion, remplit de sensibilité et d'humanité. Un petit livre fort qui marque, qui reste. Un livre juste dans le récit mais dans le style poétique. Un livre remarquablement bien écrit, les mots choisis sonnent justes, les phrases sont courtes et nous touchent, elles vont droit au cœur. Un livre très bien construit, comme une partition de musique.

Les thématiques sont le rapport mère/ fille, l'école, le savoir, la transmission, la communication, la différence.Mais aussi l'importance des mots, ils ont leurs places dans ce livre aussi bien pour Jeanne Bennameur que pour Luce la petite fille. Un livre qui se lit d'une traite.

Enregistrer un commentaire