Pages

mardi 10 juin 2008

JEANNE BENAMEUR : LES DEMEURÉES



Merci à Beatrix de m'avoir offert ce petit livre qui est un vrais cadeau !

Luce une petite fille, vit avec sa mère La Varienne dans un coin d'un petit village. Elles sont soudés elles ne font qu'un, un bloc d'amour.

" La petite se serre très fort, les yeux fermés, contre le grand corps qui la réchauffe". Mademoiselle Solange, l'institutrice, elle veut absolument que Luce sache lire et écrire, c'est important, c'est vital ."

 La petite court vers la maison. Sur le chemin déjà elle égrène les mots qui ont réussi à occuper une place dans sa tête. Il faut garder le vide. Elle chante une étrange chanson où se mêlent toutes les leçons de Mademoiselle Solange. Luce a retenu les mots. Mademoiselle Solange les dit, les répète si doucement. Elle chante sur le chemin. Les mots s'accrochent aux branches des arbres. Les mots tombent dans la boue et s'enfonceront bien loin, sous les roues, sous les pas pesants qui colleront à la terre noire. Il faut.

Un livre magnifique, beaucoup d'émotion, remplit de sensibilité et d'humanité. Un petit livre fort qui marque, qui reste. Un livre juste dans le récit mais dans le style poétique. Un livre remarquablement bien écrit, les mots choisis sonnent justes, les phrases sont courtes et nous touchent, elles vont droit au cœur. Un livre très bien construit, comme une partition de musique.

Les thématiques sont le rapport mère/ fille, l'école, le savoir, la transmission, la communication, la différence.Mais aussi l'importance des mots, ils ont leurs places dans ce livre aussi bien pour Jeanne Bennameur que pour Luce la petite fille. Un livre qui se lit d'une traite.

15 commentaires:

Anne a dit…

Je l'ai lu il y a plusieurs et comme toi il m'avait beaucoup émue. C'est un livre que, comme Béatrix, j'aime beaucoup offir.

Bellesahi a dit…

Un livre très émouvant. Je l'offre aussi beaucoup.

kathel a dit…

Ce n'est pas un livre vers lequel j'airais spontanément, mais ton commentaire me fera peut-être réviser mon jugement a priori !

sylire a dit…

J'ai adoré ce livre moi aussi. Je l'ai lu avant le blog. Comme mes camarades Anne Béatrix et Bellesahi c'est un livre que j'offre volontiers.

Karine a dit…

Vous allez réussir à me convaincre! Ce n'est pas un livre vers lequel je serais allée sans vos billets et commentaires!

Malice a dit…

@ Anne, Bellesahi, Sylire oui, effectivement un livre qui s'offre !
@ Kathel : oui, je t'invite à lire ce livre, très touchant !
@ Karine : Super ! oui c'est vrais ! je comprends très bien les préjugés que l'on peut avoir sur ce livre merveilleux ;-)

Anjelica a dit…

J'ai également beaucoup aimé cette lecture :)

Lou a dit…

Encore un bon auteur francophone à découvrir, on dirait :)
Au passage, j'ai oublié de te le dire mais j'ai fini lundi "Pluie". Je suis en retard dans mes notes mais j'espère avoir le temps d'en parler avant de partir en week-end.

Béatrix a dit…

Ah! je suis contente de voir qu'il t'a plu, c'est le premier livre de cet auteur que j'avais lu et j'aime bien ce d'écriture dépouillé et lumineux à la fois et qui soulève des débats en quelques mots intenses.

Anonyme a dit…

je voulais dire "ce style"..j'ai sauté un mot..

Florinette a dit…

C'est un très joli livre que l'on garde en mémoire !

sylvie a dit…

ce livre a beaucoup de force, bien que le récit soit très concis. Les mots affleurent là où il n'y a que silence, mutisme et angoisse silencieuse.

Joelle a dit…

Vu le nombre de billets enthousiastes, il est déjà noté depuis un moment :)

Noukette a dit…

J'ai adoré ce livre ! Une claque ! Chroniqué aujourd'hui sur mon blog, j'ai mis un lien vers ton billet ! ;-)

claudialucia a dit…

Je l'ai lu pour aller voir un spectacle proposé par le festival d'Avignon; j'ai raté le spectacle (hélas!) mais je ne regrette pas d'avoir lu le livre. Je mets un lien vers ton blog.