Pages

vendredi 15 février 2008

PHILIP PULLMAN : Le Miroir d'Ambre T3



Enfin ,voici la suite au Tome I le billet ici et le Tome II
Lilly dit qu'elle a eu beaucoup de mal à écrire son billet pour le Tome 2 comme je la comprend !!!

coeur_022Le Miroir d'Ambre
A la croisée des mondes/ III

Traduit de l’anglais par Jean Esch.Pour moi ce tome est l'apothéose de cette trilogie.
Un Chef d'œuvre absolument pour moi, riche en références magnifique, palpitant. En un mot un grand plaisir de lecture , et une fois fini c'est dur voir très dur de passer à autre chose. Lire quoi après ... pas facile non plus de parler de ce troisième tome.
Dans ce tome là nous passons du monde des vivants et des morts grâce au couteau magique que possède Will (fils d'un chaman décédé) .

Le destin lui réserve une mission dont dépend l’avenir de l’humanité tout entière. Il sera le porteur du poignard subtil, un couteau forgé par les sages de la guilde de la Torre degli Angeli (la Tour des Anges), qui permet de découper des fenêtres sur les différents univers parallèles. Pour s’en servir, Will devra apprendre à maîtriser ses sentiments et ses émotions car c’est son âme qui guide la lame. Lyra se trouve prisonnière de sa mère dans une grotte.
La description de Ph. Pullman m'a fait penser au décor de Nicky Rieti et à l'ambiance de la petite Catherine d'Heilbronn de Kleist, vu dernièrement j'en parle ici..
Lyra se trouve endormi, elle rêve de revoir Roger : "-
Oh, Lyra, n'aie pas peur si toi aussi tu as peur , je vais devenir fou... Ils tentèrent de s'éteindre, mais leurs bras se refermèrent sur le vide. Lyra, dans un effort désespéré, chuchota tout près du petit visage pâle de Roger dans l'obscurité : - J'essaye de me réveiller ... j'ai tellement peur de dormir toute ma vie , et de mourir ensuite... Je veux me réveiller avant !"En référence, je pense au conte entre autre à la Belle au Bois Dormant. Et Will délivrera Lyra avec l'aide de la jeune paysanne Ama. Il va se servir de son poignard magique. Malheureusement, ce poignard va se briser c'est notre grand Iorek Byrnison qui arrivera à le réparer. Ce poignard sera d'une grande utilité pour passer du monde des vivants et des morts, il suffit de dessiner une fenêtre avec le poignard. Lyra une fois réveillé et après avoir retrouvé ses esprits , elle voudra à tout pris retrouvé son ami d'enfance Roger. Les fantômes, les harpies hantent le récit du miroir de l'ambre." - Avant de rencontrer Will, bien avant de dormir pendant si longtemps, j'ai entraîné un ami vers le danger, et il a été tué. Je croyais que j'aillais le sauver mais en vérité, je ne faisais qu'aggraver les choses. Pendant que je dormais j'ai rêvé de lui, et je me suis dit que je pourrais peut-être me faire pardonner , si je le rejoignais là où il se trouve pour lui dire que j'étais désolée. Will, lui recherche son père qui est mort juste au moment de leurs retrouvailles." Donc aller dans l'au-delà pour retrouver Roger le serrer dans ses bras, pour accéder au pays des morts le poignard est d'une grande utilité.
Dans ce tome là nous faisons la connaissance des Gallivespiens des personnages minuscules qui accompagneront dans leurs épreuves Will et Lyra.
Comme dans le tome 2, j'ai aimé le rôle des anges, bienveillant sur nos deux héros et d'une grande beauté.
"La silhouette de l'ange sembla se condenser et tourbillonner comme un petit vortex dans les airs puis un merle vint se reposer en douceu aux pieds de Will""Les premiers anges sont nés d'un condensé de Poussière, et l'Autorité fut le premier de tous."Lyra notre intrépide héroïne est très douée pour s'inventer une vie, concernant ses parents, elle a des vrais don de conteuse. En disant que son père et sa mère sont duc et une duchesse. Tous les personnages dans ce tome sont à plusieurs facette comme celle d'un miroir une partie blanche et noire d'eux même (le bien et le mal). Les questions métaphysiques : la référence à Dieu, donner un sens à sa vie , sont des pistes des questionnements que l'on retrouve tout au long de ce tome 3. Bien sûr le questionnement sur le dæmon qui va se figer à l'âge à adulte en quoi, en quel animal.
Les épigraphes en début de chaque chapitres : il cite William Blake/Livre de Job/S.T.Coleridge/Emily Dickinson / John Milton/ référence à la Bible/Byron/Keats/Kleist évidement le théâtre de marionnette.
c'est très originale car permet de donner un ton l' ambiance, qui va être développé par la 

suite. 
Donc je le redis un grand plaisir à lire cette trilogie. Un grand choc car j'y ai vu beaucoup de référence et en premier lieu Cocteau : le monde des morts traverser le miroir dans Orphée

Je me suis attachée à ses deux héros : Lyra et Will, une fois terminée c'est difficile de tourner la page de ce plonger dans d'autres lectures. À noter aussi que c'est une trilogie qui peut - être perçu différemment suivant l'âge du lecteur. C'est sur qu'un lecteur de 10 ans ne percevra pas ce livre de la même façon qu'un adulte. Et un adulte trouvera des références par rapport à ses approches de lectures et de connaissances.



© Alice Théaudière

3 commentaires:

BelleSahi a dit…

Ma fille a beaucoup aimé les royaumes du Nord.

Gambadou a dit…

Il faut vraiment que je m'y mette

Karine a dit…

Ce fut pour moi un gros coup de coeur aussi. J'ai adoré la série qui peut être lue à plusieurs niveaux et que la jeunesse peut apprécier autant que les adultes!