Pages

mercredi 24 janvier 2007

AGNES DESARTHE : MANGEZ MOI

2879295319coeur_022
C'est une bonne découverte c'est le premier d'Agnès Desarthe que je lis. Cette lecture fut un enchantement.

Il y a plein d'inventions, à la lecture on est à la fois dans le réel et dans la fiction. Myriam a 43 ans, elle a un fils Hugo dont elle est sans nouvelle, et c'est un personnage fragile, elle a râté sa vie de mère, d'épouse et son entrée dans la vie active... Elle essaye de relever un défi en ouvrant se restaurant "Chez moi".
"Mon restaurant sera petit et pas cher. Je n'aime pas les chichis. Il s'appellera Chez moi, car j'y dormirai aussi ; je n'ai pas assez d'argent pour payer le bail et un loyer".
Dans son restaurant, elle y habite aussi car elle n'a pas les moyens de s'offrir un logement digne de ce nom. Elle fait sa place dans le quartier elle est très complice avec Vincent le fleuriste. Le gentil Ben toujours dévoué lui sera d'une grande aide, enfant du quartier, il va l'aider dans la gestion de son restaurant, les clients se sentent bien chez elle. Mais Ben et Myriam n'ont pas la même conception du lieu. Myriam a une conception social de son restaurant et elle ne souhaite pas forcément avoir du succès car le succès lui donne le vertige. Alors que Ben et seconder plustard par Barbara feront tout pour le succès justement, avec même un article dans le journal, une fabuleuse idée qui apportera un sentiment mitigé à Myriam. Agnès Desarthe écrit des livres pour enfant à l'École des Loisirs. Elle a injecté dans son livre "Mangez-moi" l'univers du livre de Lewis Carroll "Alice au pays des Merveilles" et donc du conte.
"Buvez-moi" disait l'inscription sur la fiole d'Alice. La fillette a bu et, comme un télescope qui se replie, s'est sentie rétrécir."
J'adore le mot de la fin car il fait écho avec le titre du livre, c'est comme un clin d'œil.
Un livre jouissif concernant la cuisine une très bonne lecture. Je pense que l'auteur a pris beaucoup de plaisir à écrire ce livre. Lors d'une émission sur France Culture, elle disait qu'elle aimait beaucoup faire la cuisine.
Les mots sont savoureux comme la cuisine de Myriam, ce livre est un véritable délice. Les personnages sont terriblement attachants,l' histoire est bien construite ce n'est pas une simple histoire d'une femme qui ouvre un restaurant, dans cette histoire il y a une dimension sociale. Cette histoire prend ces racines dans le quotidien d'aujourd'hui. J'aime bien l'univers littéraire d'Agnès Desarthe. Elle cite un livre que j'ai beaucoup aimé "Shosha" de Singer. Ce livre est un vrais médicament, il nous fait du bien. -

Aucun commentaire: