Pages

mercredi 21 mars 2007

NANCY HUSTON : LIGNES DE FAILLE

9782742762590
Prix Fémina 2006

Un chef d'œuvre, un livre splendide du début jusqu'à la fin , un roman que j'aime beaucoup, la fin  est ouverte elle marque un espoir. Un roman magnifique très bien construit de façon très original. C'est un roman touchant, extrêmement émouvant et pour ma part je trouve que c'est son meilleurs roman le plus aboutit. Le livre est juste, une grande sincérité.
Livre est vivant le temps de la lecture les personnages sont présents dans notre tête de lecteur. Ce roman est très bien documenté concernant l'Histoire et les événements historique.


En 2004, le premier narrateur de 6 ans Sol tout puissant.
Ce passage touchant est celui où toute sa famille retrouve Greta la sœur de Krystina/Erra en Allemagne. "Les deux sœurs se retrouvent face à face, à cinquante centimètres l'une de l'autre, et se regardent. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle ne se ressemblent pas."
En 1982, Randall (le père de Sol) a 6 ans, j'ai beaucoup aimé la complicité entre Randall et son père. Et le serment de pote pendant que Sadie est en Allemagne pour ces conférences.
Il passe une partie de son enfance à Haïfa. J'ai été horrifié à la lecture de ce passage, quand Randall maltraite son ours Marvin qui a appartenu à sa grand-mère Erra.
Car il y a un rapport entre la façon dont l'enfant traite son ours et les horreurs , la barbarie, qui l'entoure avec la guerre au Liban. "Alors je coupe . Les ciseaux sont aiguisés et les entrailles de Marvin commencent à sortir. Elles sont faites avec une espèce d'ouate qui s'est désagrégée en petites boules jaunâtres. Je coupe , je fends, je lui tranche la gorge."
En 1962, Sadie (6 ans), mère de Randall, vouant une admiration pour sa mère chanteuse. "On dirait que sa voix raconte une histoire - non seulement l'histoire de sa vie mais celle de toute l'humanité avec ses guerres et ses famines, ses combats et ses épreuves, ses triomphes..."
Le passage de Sadie au piano me fait penser à un autre livre de Nancy Huston : Prodige.
En 1944-45, Kristina (6 ans) la grand-mère de Sol, c'est la guerre en Allemagne avec toutes les atrocités.
Kristina apprend grâce à Janeck qu'elle est adoptée comme lui un lien indestructible se lie entre eux.
"A partir de ce soir-là j'ai une nouvelle vie, une vie d'ombre et de secret et de conspiration avec Janek-Johann."
Nous suivons quatre générations en remontant dans le temps et l'espace puisque le récit débute en Californie et se termine en Allemagne.


1 commentaire:

Karine a dit…

Ton billet donne vraiment envie de lire les autres livres. Ton ressenti dans "Prodige" me rappelle le mien en quelques points de vue et je crois que j'aimerai beaucoup "Lignes de faille"!

Bonne journée Alice!