Pages

dimanche 25 février 2007

DE KERANGAL : dans les rapides

Dans_les_rapides
Je l'ai lu rapidement clin d'œil au titre du livre.
Les trois copines Lise, Marie et Nina de quinze ans vivent au Havre durant l'année 78, elles ennuient, elles rêvent d'aller à New York, de s'échapper et d'espace. Elles font de l'aviron, elles sont fascinées par la vitesse. Elles découvrent la musique énergique de Blondie et aussi celle de Kate Bush deux styles différents.

"Et rouge enfin, la signature directe de Blondie en travers de Blondie en travers de la pochette, Parallel Lines, baiser red hot d'un bâton de rouge à lèvres - d'un bâton de dynamite."

"Rien ne cille, rien ne tremble dans la voix de Kate Bush, laquelle se déploie dans sa chambre, portée par la fougue des timides et l'aplomb des filles qui sortent du bois pour la première fois, décrit des boucles invraisemblables, trace des arabesques vocales insensées en une ligne qui bientôt se dilate jusqu'à devenir l'espace même."


Livre sympathique bien vu sur l'adolescence. À l'adolescence on se construit via la musique ou (et) via la littérature. C'est vrais adolescente j'aimais beaucoup Kate Busch intrigué par sa voix, le romantisme qu'elle décage. Blondie j'adorai aussi c'est l'énergie qu'elle décage.
C'est une très jolie écriture, elle décrit très bien la musique et le ressenti, c'est pas évident quand on est pas habitué à cette écriture rock. Elle ne se la joue pas, elle est sincère cela me plait, elle est autentique dans son écriture, car elle parle de ce qu'elle connait (peut-être de sa propre adolescence justement). Cela se sent et rend le livre touchant.

Aucun commentaire: