samedi 14 janvier 2012

CLAUDE PONTI : L'Écoute-aux-portes et Parci et Parla

L'Écoute-aux-portes


Mine, un soir, entend un bruit étrange. Elle sort de sa chambre et là et elle se trouve dans un lieu étrange, blanc. Elle rencontre une tortue qui pousse le monde, il fait froid, la neige est là. La voilà, chez le père Noël, il vit dans une cabane  mais tout est étrange. C'est toujours un monde étrange que nous décrit Claude Ponti, un monde déformé, tout va de travers. Elle quitte le Père Noël, elle se retrouve dans un monde blanc , c'est le monde des livres, mais des livres blanc sans encre, sans texte. " Les pages craquaient lorsqu'elle marchait dessus et toutes les lettres de leurs mots étaient tombées." Dans les livres, elles voient apparaître et disparaître des fées. Elles disent à Mine d'aller voir l'Écoute-aux portes. Elle suit sont chemin et elle se retrouve dans la Forêt-Profonde, la elle tombe sur l'Écoute-aux portes. Mine continue son chemin, elle rencontre tous les personnages des qui peuplent les contes "les histoires du monde" : l'ogre, les nains, le petit chaperon rouge, dragon, Blaise (le poussin masqué), le roi, la reine etc ... Mine va se retrouver dans la chambre de Sébastien Bigoulet, son père lui raconte une histoire. Tout redevient comme avant. Comme toujours chez Claude Ponti, c'est plein d'imagination. Et la chute est très chouette.


Parci et Parla 

Raconte une journée type dans leur existence. Ils se réveillent par contre les poussins en haut de la page (sur fond blanc) dorment à point fermé puis la page suivante ils jouent. Parci et Parla font leur toilette, ils prennent leur petit déjeuner c'est gaie. La journée commence par le ménage, et toujours en haut l'on voit les poussins  s'amuser. Parci et Parla sortent de chez eux gaiement. Ils rentrent dans un château, ils jouent avec des champignons. Il rencontre le Petit Chaperon Rouge qui est aveugle la pauvre. En chemin Parci et Parla rencontre un monde effrayant.  Les voilà expulsés avec le Petit Chaperon Rouge,  elle rentre chez elle dans son histoire. Parci et Parla continuent leur route. Un album de Claude Ponti très bizarre. Un album de Claude Ponti assez étonnant, déjà par son format  et sa mise en page de belles inventions et de fantaisie. Plus visuel  !
 L'univers de Claude Ponti est très riche visuellement, nombreux sont les petits détails. On ne les remarque pas à la première lecture de l'album, enfin l'œil adulte car j'ai remarqué que l'enfant voit les détails et rien ne lui échappe. J'ai le sentiment en me plongeant dans cet album que Claude Ponti a pris un énorme plaisir à faire cet album en compagnie de ses mascottes préférées les poussins jaunes en particulier Blaise.

Dans "Parci et Parla" et "l'Écoute aux portes" Claude Ponti nous fait remarqué l'importance de transmettre aux enfants les contes et de le lire des histoires. 
Voir un billet intéressant que je partage tout à fait en ce qui concerne le monde de la littérature jeunesse et son côté marketing et artificielle. 

Le chien invisible

Oum-popotte reçoit quelque chose sur la tête et il est complètement déboussolé, il retourne chez lui. Pauvre Oum-popotte il n'est pas à la fête avec des parents de carton peu sympathique, voir désagréable ! Il part à l'école et là, il traverse de grandes-flaque d'eau. Tout va de travers ! " Un autre lendemain, le directeur de l'école fut tellement effrayé par un cri que personne n'avait poussé qu'il manqua d'écraser son fils." Le monde est en plein de changement, c'est le chaos. Il rencontre le hibou Ollie, il lui raconte ses malheurs. En rentrant chez lui, il évoque le nom d'un ami imaginaire  Oum-Platichotte et là tout d'un coup un monde nouveau s'ouvre à lui , un monde doux. 
Oum-Platichotte est un amie invisible, un chien entre autre un animal de compagnie, il y a de celà. Mais pauvre Oum-popotte il est malheureux, car les frères Palissade se moquent de lui. Cela n'empêche absolument pas Oum-popotte de mettre en place un spectacle de cirque. Et la vie est belle et colorée !


2 commentaires:

Kathel a dit…

Je suis une fan de Claude Ponti découvert avec Pétronille et ses 120 petits !

Malice a dit…

@ Ah ! Oui moi aussi j'adore Pétronille et ses 120 petits ;-) pas seulement pour le clin d'œil à Alice au Pays des merveilles !